Techniques d’hypnose : la suggestion indirecte, le livre de Milton Erickson

 Envie d’en savoir plus sur les techniques d’hypnose Ericksonienne ?

 

Les techniques d’hypnose présentées sont extraites du livre de référence : Traité pratique de l’hypnose, la suggestion indirecte en hypnose clinique de Milton Erickson et Ernest Rossi.

Techniques d'hypnose : Traité pratique de l'hypnose, la suggestion indirecte en hypnose clinique de Milton Erickson, Ernest et Sheila Rossi.

Les techniques d’hypnose peuvent être utilisées après avoir corroboré la théorie en la mettant en pratique. Je partage certaines utilisations pratiques dans cet article.

Cet ouvrage de référence issue des travaux d’Erickson se construit d’une manière originale. Les parties du livre sont des résumés de séances réalisées par Milton Erickson et sont ensuite commentées par lui même et Ernest Rossi. A la suite de ces séances, chaque technique qui à été utilisée est développée avec un petit exercice afin de bien assimiler le contenu.

Je vous présente des techniques d’hypnose et des exercices de suggestions pour assimiler et mieux comprendre le contenu de cet article, n’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires !

Pour vous aider dans la lecture de l’article, vous avez un support avec les définitions de certains mots propre à l’usage de l’hypnose :

Cliquez ici pour ouvrir le glossaire de définitions de l’hypnose dans une nouvelle fenêtre

3 techniques d’hypnose qui correspondent aux 3 chapitres du livre « traité pratique de l’hypnose, la suggestion indirecte » :

1) Une induction par la conversation

2) L’induction directe par remémoration

 

Traité pratique et techniques d’hypnose Ericksonienne

1) Une induction par la conversation

Cette première séance de Milton Erickson montre 6 principes combinés pour induire un état d’hypnose tout en conversant avec une patiente.

 

1- L’observation :

L’idée ici est d’apprendre à observer une personne pour déterminer, quel stimulus créera une certaine réaction. Afin d’utiliser consciemment, dans un but précis les associations inconscientes d’un individu.

En sachant reconnaître et utiliser les structures comportementales d’une personne, on peut « provoquer » des réactions spécifiques.

 

Exercices d’observation :

-Observez l’aspect régulier du comportement de certaines personnes, leur façon de s’asseoir, de demander de vos nouvelles jusqu’à voir les circuits associatifs utilisés.

-Observez le différent degré de focalisation d’une personne sur vos paroles. Plus la focalisation est intense, plus la personne sera « ouverte » à des suggestions.

-Notez les changements dans les muscles du visage d’une personne suite à vos phrases. Cligne-t-elle des yeux ? Comment est sa respiration ?

Ces exercices préparatoires sont importants afin d’utiliser correctement la suggestion hypnotique.

 

2- Conscient et inconsciente :

On nome ces deux parties pour comprendre comment nous nous limitons dans certaines situations et comment nous ignorons la façon dont nous pouvons utiliser nos capacités.

On part du principe suivant :

Notre inconscient est bien plus intelligent que nous le sommes. Nos processus internes sont à la base de notre créativité et de notre développement. Si nous avons des problèmes c’est par ce que notre programmation consciente limite nos capacités.

C’est pourquoi lorsque nous utilisons des techniques d’hypnose, la suggestion indirecte, pour sortir de ces attitudes, le potentiel inconscient qui sert à résoudre nos problèmes est libéré. Cela passe par la neutralisation des schémas conscients.

 

3- Théorie sur l’utilisation de la suggestion hypnotique :

Il est important de comprendre que la transe ne garantit pas l’acceptation des suggestions.

Il est nécessaire d’utiliser des outils de la communication, pour diriger les processus associatifs d’une personne dans le but d’atteindre un objectif.

Ainsi, la communication non verbale (le ton de la voix, les gestes…) est efficace lorsqu’on fait appel au processus qui existe déjà chez une personne. En fait, on évoque les processus mentaux d’un individu pour qu’il intègre un apprentissage inconscient en utilisant un potentiel déjà existant.

S’il faut bien retenir quelque chose des techniques d’hypnose, c’est que la transe et la suggestion sont deux choses différentes. Et chacune existe indépendamment de l’autre.

La transe utilise le principe d’altération système de croyances afin de proposer une expérience qui engendrera d’autres modes de fonctionnement.

 

4- Lieux communs utilisant des mécanismes mentaux :

Ce premier chapitre présente deux forme de suggestion hypnotique. La première est le lieu commun, il s’agit d’une forme simple de suggestion.

Le but est de faire apparaître un comportement suggéré indirectement, qui a souvent été expérimenté par une personne, par exemple :

-Vous savez que lorsque vous êtes endormis, il est possible pour votre inconscient de rêver.

-Tout le monde a déjà fait l’expérience de hocher la tête ou de la secouer pour dire oui ou non sans même s’en rendre compte.

-Il est facile d’oublier un rêve au moment du réveil.

Ces suggestions font appel à des réponses moteurs comme le hochement de tête, qui peuvent être à la base de phénomènes hypnotiques.

La force du lieu commun, c’est de proposer des vérités simples qui font appel à des expériences qui sont présentes dans la vie d’une personne et pouvant être hors de contrôle. La suggestion est une des techniques d’hypnose qui fait appel à la capacité de résoudre ses problèmes.

 

5- Lieux communs utilisant le temps :

Cette particularité du lieu commun se compose d’un facteur temps, qui va rendre vrai les suggestions de l’hypnothérapeute en faisant appel aux expériences de la personne.

 

Par exemple :

-Tôt ou tard, votre main va entrer en contact avec votre corps.

-Nous allons vous permet de prendre autant de temps que nécessaire pour que la disparition de votre problème arrive.

 

Exercice avec les lieux communs :

-Écrivez des suggestions de façon directe pour les convertir en lieux communs et prenait en compte, le facteur temps et le côté ordinaire de certaines expériences de tous les jours. L’objectif est de modifier les fonctions psycho biologiques comme la respiration ou la température du corps pour résoudre des petits problèmes que vous avez déjà solutionnés d’une autre façon.

 

6- Ne pas faire, ne pas savoir

Le deuxième type de suggestion indirecte abordée dans le premier chapitre de ce livre, utilise la particularité de la transe qui permet aux processus mentaux de s’installer tout seul.

« Ne pas faire », minimise les efforts pour agir et rend facilement acceptable des suggestions au début de l’induction de la transe comme :

 

-Il n’est pas nécessaire de faire un effort pour garder les yeux ouverts.

-Pas la peine de vous embêter à m’écouter parce que l’inconscient peut le faire, et peut aussi répondre lui-même.

-Il est possible à quelqu’un de dormir sans s’apercevoir qu’il est en train de le faire.

 

Il s’agit du fonctionnement inverse de l’état d’éveil de tous les jours. Ainsi la transe permet aux perceptions de se déformer d’elle-même, pour permettre des hallucinations.

Un exemple de « ne pas faire », est, lorsque dans notre vie de tous les jours, nous sommes dans une situation où nous sommes incapables de dire un mot. S’il s’agit d’une transe habituelle dans laquelle nous nous perdons.

«Ne pas savoir», est un autre type de suggestion à utilisé avec d’autres techniques d’hypnose en faisant appel au relâchement et la tranquillité que nous expérimentons lorsque nous laissons l’inconscient faire quelque chose qui fait mieux que nous.

Ce qu’il faut retenir, c’est que parfois notre conscience est plus efficace lorsqu’elle fait confiance à notre inconscient pour agir.

 

Exercice du, « ne pas faire » et « ne pas savoir » :

-Modifier des suggestions directes et positive en suggestions indirectes qui « ce n’est pas la peine de ». Par exemple au lieu de « soyez détendu, fermez les yeux», vous pouvez dire « ce n’est pas nécessaire d’être tendus d’exercer un effort pour garder les yeux ouverts ».

-Pour ceux qui pratiquent déjà l’hypnose, concevez des suggestions « ne pas faire et ne pas savoir » adapter à l’induction et au maintien de la transe.

2) L’induction directe par remémoration

Dans cette séance d’hypnose, Erickson commence par évoquer subtilement des associations faites au cours de la précédente séance, afin de faire surgir des souvenirs et d’induire la transe hypnotique de cette façon.

Les techniques employées sont utilisées par rapport au caractère et au comportement de la patiente, pour franchir sa barrière consciente et créer des phénomènes hypnotiques valables.

 

1- La séquence d’acceptation :

Pour franchir les barrières rigides de la conscience, on peut créer une «séquence acceptation» qui consiste à poser une série de questions évidentes dont la réponse sera forcément «oui».

 

Par exemple :

Vous vous appelez… ?

Vous êtes bien né en… ?

Êtes-vous assis sur sa chaise ?

Ma chemise a-t-elle des rayures bleues ?

 

L’ennui créé par ce type de questions conduit à de l’acceptation pour finalement échappé à la répétition de ce schéma. Par exemple on peut finir cette série de questions par «  êtes-vous d’accord pour aller en transe ?».

 

Exercice pour la séquence acceptation :

-Créez de l’enthousiasme chez une personne pour engendrer une action précise en utilisant une séquence d’acceptation.

2- Les implications psychologiques :

Les techniques hypnoses permettent de changer les processus associatifs, ici l’idée est de faire surgir une réponse qui semble venir de l’intérieur d’une personne mais qui est en réalité la conséquence d’une suggestion pour aider quelqu’un à dépasser ses limites.

Par exemple :

N’entrez pas transe avant d’avoir pris une profonde inspiration.

(Implique que l’on entre en transe après avoir inspiré)

De toute évidence, vous n’allez pas trouver une solution maintenant.

(Implique qu’il y ait une solution qu’elle va être trouvée tôt ou tard)

 

Si vous y pensez, alors vous trouverez sa logique.

(Implique qu’il y ait de la logique dans ce qui a été dit)

 

*Le double lien est un type d’implication qui suggère plusieurs alternatives qui mèneront toutes dans une direction choisie.

 

Par exemple :

Tu préfères qu’on y aille à 8:00 ou à 8:15 ?

Tu es prêt à franchir le pas aujourd’hui tu préfères attendre la semaine prochaine ?

Voulez-vous entrer en transe assise ou couchée ?

Vous pouvez ouvrir les yeux mais vous n’avez pas besoin de faire attention ce que vous voyez, (pause) vous pouvez ouvrir les yeux et vous n’avez pas besoin de reconnaître ce qu’il y a devant vous.

Exercice :

-Écoutez et repérer des implications lorsque les gens parlent autour de vous.

-Si vous pratiquez l’hypnose, enregistrer des inductions écouter pour remarquer vos propres implications psychologiques dans vos paroles.

-Concevez des phrases qui vont faire naître une vérité amorcée par une implication qui évoque des souvenirs ou des ressources chez une personne.

 

3- Suggestions à réponse ouverte :

Ici, le choix et des réponses se fait de façon ouverte pour :

-Qu’une personne ne puisse pas manquer de répondre positivement une suggestion.

-Que la situation amène des suggestions les unes des autres sans possibilité d’échec.

Par exemple :

Vous êtes ici avec votre conscient et votre inconscient,la seule chose qui me intéressait de parler à votre esprit inconscient car de toute façon votre cerveau conscient ne pas comprendre le problème.

Ce que le dire ce que vous pouvez simplement laisser votre esprit conscient écouter les autre bruit dans la pièce où penser à ce que vous voulez car mon objectif est de parler à votre inconscient est évalué écouter même si votre conscience s’ennuie.

 

Exercice :

-Si vous pratiquez l’hypnose, lorsque vous avez un doute sur le fait que quelqu’un soit en transe, utilisez la suggestion ouverte pour faire en sorte que toutes les réponses soient considérées comme valables.

-Si vous avez un doute vis-à-vis de quelqu’un sur une expérience qu’il peut faire, utiliser la suggestion à réponse ouverte pour faire en sorte que chaque degré de réponse devienne approprié pour concrétiser l’expérience.

-Entraînez-vous à faire des suggestions ouvertes qui n’admettent aucune possibilité d’échec.

Traité pratique de l’hypnose, par Milton Erickson.

Cet article est tiré du livre « traité pratique de l’hypnose » et résume les 2 premiers chapitres, afin de donner un aperçu de la suggestion indirecte, de la diversité que l’on peut trouver à son sujet et comment elles ont une application concrète.

Les petits exercices présentés sont destinés à montrer l’impact de la suggestion dans la communication.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous procurer le livre par ce lien d’affiliation (merci d’avance si vous décidez de passer par là) :

Acheter le livre : Traité pratique de l’hypnose, l’art de la suggestion indirecte sur Amazon

Leave A Response

* Denotes Required Field