Le parcours d’un praticien en hypnose à l’A.R.C.H.E (fin)

Voici comment j’ai vécu le parcours pour devenir praticien en hypnose Ericksonienne à l’A.R.C.H.E (Académie de Recherche et de Connaissance en Hypnose Ericksonienne)

Cet article est le quatrième du style, qui présente comment j’ai participé aux formations de l’ARCHE jusqu’à l’obtention de la certification.

Je vous invite à découvrir également les trois précédents articles qui racontent, au format jour par jour comme un journal, mon expérience pour devenir praticien en hypnose :

 

Afin de faciliter la lecture de l’article, un glossaire sur le vocabulaire propre à l’hypnose est mis à votre disposition ici pour les mots soulignés dans l’article.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 1 :

 

Moins d’un mois après ma précédente semaine de formation, me voilà à nouveau sur les bancs de l’école. J’imagine ce que le présent va rendre possible dans le futur après toutes ces aventures.

Je me sens près à vivre de nouvelles expériences extraordinaires durant cette semaine. J’ai déjà partagé un bout de la formation avec certaines personnes qui sont de nouveau présentent cette semaine là, c’est un plaisir de les revoir et c’est à la fois rassurant.

Ce jour là nous étudions la futurisation, une approche de l’hypnose qui va bien au delà des croyances et qui agit au niveau identitaire d’un individu, autant vous dire que ça démarre fort.

Après un petit échauffement pour renforcer l’intention placée derrière chaque mot, et faire transparaitre ce qui nous touche chez une personne, nous abordons le voyage dans le temps avec la futurisation.

Ainsi, un praticien en hypnose est à l’aise avec le fait d’accompagner une personne dans son futur afin qu’il découvre les divers conséquences d’un chemin de vie. J’aime autant vous dire que cette perspective me fait briller les yeux et débloque mon imagination.

Imaginez justement que vous avez le pouvoir d’aller dans un futur que vous choisissez, et que vous rapportez quelque chose dans votre présent pour vous aider à l’atteindre par la suite, n’est-ce pas tentant ?

Quelque part, on peut dire que la futurisation vous permet d’aller lancer un hameçon vers un futur et de vous en servir pour vous hisser jusqu’à lui.

Bien que les croyances des personnes sont variés vis à vis du temps, un praticien en hypnose fait correspondre cette expérience avec votre perception du monde afin que vous puissiez en tirer quelque chose et vivre une expérience émouvante.

La futurisation est une aventure, un moment fort, et elle est davantage émotionnelle que la régression quelque part, puisque là, tout est nouveau, il s’agit d’aller visiter une version améliorée de soi même, ce qui n’est pas anodin.

A la fin de la journée j’ai fait vivre et j’ai vécu une futurisation sous hypnose, et comment dire, après une telle expérience, le temps n’a plus la même signification pour moi, et ce n’est que le premier jour de techniques avancées sur le temps.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 2 :

 

Ce jour là nous abordons un thème particulier, les régressions dans les vies antérieures. Et oui, l’hypnose permet aussi de remonter jusqu’à avant le jour de votre naissance, et bien que les croyances divergent sur ce sujet, ici l’idée n’est pas de savoir si cela est vrai ou non, mais plutôt de considérer ce que cela peut apporter à une personne dans son présent.

J’ai entendu plusieurs anecdotes à ce sujet racontant l’histoire de personnes en transe somnambulique parler dans des langues étrangères, ou encore l’histoire d’un petit garçon qui s’est mis à parler hébreux durant l’expérience, de quoi se poser des questions est être plus qu’attentif au sujet qu’en dîtes-vous ?

Bien sur on m’amène pas une personne comme ça d’un coup dans une régression de vie antérieure, cela se prépare et il faut poser un cadre afin que l’expérience soit utile, accessible et profonde.

L’idée est d’associer la personne à son histoire pendant qu’elle la vit, lui faisant faire abstraction de sa réalité durant l’expérience. Si vous êtes sceptique lorsque vous lisez ces lignes, dîtes vous que lorsque vous pensez à un souvenir, votre esprit fait déjà un voyage dans le temps.

En réalité, selon ce point de vue, nous voyageons sans arrêts dans le temps, et là, pourtant, il y a quelque chose de plus à vivre dans ces expériences.

Finalement, les choses simples deviennent magique selon la manière dont on les amènent.

Avec ce type de régressions, on joue sur la symbolique et là encore, c’est une façon de voir les choses et certains auront des visions différentes à ce sujet et c’est normal, nous faisons tous des expériences différentes dans nos vies qui nous amène à construire notre réalité d’une manière qui varie d’un individu à l’autre.

Personnellement, j’aime l’idée d’être prêt à tout et de ne s’attendre à rien.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à vous renseigner sur Brian Weiss (psychiatre) et Michaël Newton (hypnothérapeute) qui ont étudié ce phénomène durant des décennies.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 3 :

 

Vous connaissez “l’Homme de Février” ? Mais si, c’est un américain, né au début du XXième siècle, et qui à pratiqué l’hypnose pendant plus de 60 ans pour la développer.

Il s’agit de Milton Erickson, et si vous ne le connaissez pas sous l’appellation l’homme de février, c’est que vous êtes passé à côté du livre du même nom, qui relate un de cas les plus fantastique de l’hypnose et qui se déroule à la fin des années 40.

Je vous renvoie à cette article que j’ai dédié à ce livre pour en faire un résumé : cliquez ici pour ouvrir l’homme de février dans un nouvel onglet.

Il s’agit d’une série de quatre séances sur le thème des régressions, dans lesquelles le sujet va “faire des bonds” dans le temps et voyager à différentes étapes de sa vie, afin d’agir sur la façon dont son identité s’est construite avec l’objectif de la revisiter.

Grâce à cette approche, on change la perception de façon globale sur des évènements vécues qui auront un impact direct sur comment je me sens dans le présent.

En fait, on peut considérer le passé comme un genre d’histoire que l’on se raconte pour soutenir une perception, une représentation de soi et du monde. Et  cet angle de vue peut être adapté.

L’esprit de cette approche est d’amener un sujet en régression puis de faire des bonds progressivement pour remonter jusqu’au présent et à chaque étape, le sujet vit quelque chose qui l’aide à dépasser les obstacles qui réduisaient le champ de l’expérience de sa vie.

Personnellement, j’ai bien aimé l’expérience, je me suis retrouvé à 5 ans et j’ai bien rit avec la personne qui me faisait la séance, quelques pas plus loin, on entendait des personnes chanter des comptines d’enfants, oui la salle avait des allures de maternelle cet après midi là.

Après avoir moi même mis une personne sous hypnose, je l’ai accompagné dans sa régression. Au programme, c’était petit chien et barbies.

Que voulez-vous, un praticien en hypnose peut apprendre à jouer avec le temps et à en faire un allié. Et vous vous imaginez ça comment ?

Pour finir cette journée en beauté, je profite de l’occasion d’être à Paris pour aller au cabinet public de l’ARCHE (ou l’on fait découvrir l’hypnose au travers de courtes séances expliquées), pas de chance j’arrive en dernier et me retrouve derrière un poteau.

Néanmoins, j’ai apprécié ce moment et repart avec pleins d’idées.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 4 :

 

Trois jours d’expérience sur le temps, et toujours présent !

Ce quatrième jour, une intervenante vient pour nous présenter une méthode qu’elle à mise au point. Il s’agit d’un dérivé de l’EMDR. Cela s’appelle le RIMTO et cela permet d’agir sur les stress post traumatiques.

Cette approche change littéralement l’impact sur la sphère émotionnelle de manière rapide et durable. On peut également s’en servir pour d’autre domaines comme :

  • Augmenter les compétences sportives
  • Agir sur des croyances limitantes
  • Lever l’émotion et les pensées négatives

Après une présentation scientifique du RITMO, sur les zones concernées dans le cerveau lors de l’utilisation de cette technique, le cadre éthique et le champ des applications possibles, nous assistons à une démonstration.

Et les résultats ne se font pas attendre. La personne volontaire est passé d’un extrême à l’autre dans sa façon de décrire une situation qu’elle vit, dans ses émotions et dans sa volonté d’agir après la séance sur son environnement.

Après cela, c’est à nous de jouer, et d’intégrer cette technique avec l’hypnose, bien qu’elle fonctionne très bien indépendamment de cette pratique. Et à la fois c’est un outil que je trouve très complémentaire pour faire une séance d’hypnose si cela est nécessaire.

Ce soir là, la journée se poursuit et avec des amis, je me rend au cours d’hypnologie toujours à l’A.R.C.H.E, pour écouter durant une heure, la présentation d’une partie du travail de Roberto Assagioli, et ses idées sur le sujet de l’inconscient supérieur ou supraconscient. Oui, ça ne s’arrête jamais.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 5 :

 

Déjà la moitié de la formation est passée, les journées sont intenses et en cette fin d’automne la température commence sérieusement à baisser.

Deuil. Voici un mot à forte connotation. Ici le sens est large, en effet le deuil c’est passer à une autre étape de vie. Dans certaines cultures on trouve divers rîtes de passages pour aller vers autre chose à un moment donné.

Lorsqu’une personne porte quelque chose qu’elle n’arrive pas à digérer, il peut être intéressant d’effectuer à un deuil, lorsque la personne est prête à le faire. Cette approche du deuil qui nous est enseignée, est axée sur une forme de récapitulation.

Laisser ce qui appartient au passé, dans le passé, et agir sur le mécanisme d’échange entre l’intérieur et l’extérieur (ce que je prends d’une expérience, et ce que je laisse) afin de trouver un équilibre dans tout cela.

Ainsi, nous explorons la récapitulation, l’art de nettoyer un souvenir. Dans certains cas, nettoyer une relation peut avoir un impact tellement profond, que les deux personnes concernées ont l’impression de se rencontrer pour la première fois, une seconde fois.

Cette pratique permet de se réapproprier son propre soi, si je puis m’exprimer ainsi.

On se sert alors de la respiration pour agir sur l’état de conscience et faire une récapitulation sur une thématique. On peut se servir de la récapitulation pour une tranche de vie, d’apprentissage, de relation etc…

Pour ma part j’ai choisis de vivre cette expérience et de récapituler toute la formation effectuée en hypnose, depuis le jour où j’ai découvert cette pratique et que j’ai décidé que de lui offrir une place de choix dans ma vie.

Nous continuons la journée toujours avec cette idée du temps sur lequel nous pouvons agir à volonté pour apporter un changement. En fait, notre rapport au temps en tant que praticien en hypnose est un peu comme le marteau du forgeron, ou la baguette d’un chef d’orchestre.

Afin d’explorer tout cela en profondeur, nous avons chacun pris conscience de notre manière de nous représenter le temps à travers plusieurs expériences, pour voir comment cela est structurer et différent pour chacun d’entre nous, et comment il est possible de le moduler.

Cette expérience à vraiment été génial, j’ai vu que j’avais une ligne du temps très structurée et à la fin des expériences, tout à été déconstruit et mêlé ensemble par ma partenaire avec mon accord et les résultats ont étaient étonnant.

Un ancrage dans le présent plus intense accompagnée d’une sensation de liberté, mon rapport au temps à encore changé ce jour là.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 6 :

 

Cette journée là, il règne une atmosphère différente des autres jours, comme si il allait se passer quelques chose d’inattendu, à la fois conviviale et provocateur.

Je vais laisser le mystère planer sur cette journée là. Tout ce que je peux vous dire, c’est que chacun à pu s’améliorer vis à vis de son parcours, chacun à vécu quelque chose de marquant, comme un point d’étape sur la formation.

Je laisse votre imagination faire la suite…

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 7 :

 

En cet avant dernier jour de formation, qui va conclure un cycle complet de 30 jours, nous discutons ensemble justement, de l’après formation.

Quel contact garder entre nous ? Comment se chalenger pour évoluer sans cesse ? Nous y reviendrons plus tard, car nous abordons la suite d’une approche découverte quelques jours auparavant, le deuil.

Cette fois avec un rapport différent, pour amener une personne à faire, sans ce qui à été jusque là.

En effet, faire un deuil c’est gérer une sensation de manque, et cela s’applique à de nombreuses choses dans la vie. C’est ainsi que nous découvrons comment “couper les liens” sous hypnose, pour passer un cap, changer d’étape de vie.

A la manière dont je l’ai vécu en tant qu’opérateur et en tant que sujet, je trouve cette approche très efficace, l’émotion peut être très forte, c’est un moment ou toute la créativité est solliciter et on trouve parfois des sacrés surprises de la part de l’inconscient.

Pour conclure cette journée, nous avons procéder à quelques jeux de rôles des cas délicats les plus courants en tant que professionnel.

Afin d’être un minimum préparé à cela, d’en prendre conscience et d’avoir en tête différents types de réactions possible pour déjouer l’effet de surprise le moment où cela arrivera.

 

Parcours d’un praticien en hypnose JOUR 8 :

 

Nous y voilà. Le dernier jour de la formation, et aussi le premier d’une nouvelle aventure. Ce jour là, c’est le jour des retours sur la formation et de la remise des certifications. A l’intérieur, je sens que quelque chose se termine et ouvre la porte à quelque chose d’autres de très vaste.

Il nous reste encore quelques notions à apprendre ce jour là. Il s’agit des prescriptions de tâches, de donner des consignes qui se prolongeront au delà des séances et de l’accompagnement. L’idée est de renforcer le travail effectué sous hypnose et de transformer la perception de la problématique.

Aaahh voici un autre moment que j’ai adoré, la découverte de l’écriture automatique. J’attendais cela avec impatience !

C’est alors que nous avons passé la fin de la journée, par groupe de deux opérateurs, à induire une transe chez une personne pour ensuite crée du mouvement et réaliser un entrainement à l’écriture automatique.

En effet, l’inconscient s’empare d’un stylo et peut répondre à vos questions, en ayant un point de vue différent de celui du conscient, car il prend en compte beaucoup plus d’informations.

Je vous explique pas comment j’ai envie de pratiquer cette technique pour la développer au maximum et l’appliquer au quotidien.

Cette fois là, mon inconscient à fait surtout des boucles et avec un peu d’imagination, j’y ai vu le contour des états unis, ou alors un basketteur en train de sauter pour marquer un panier. Et cette sensation de la main qui commence à courir sur le papier d’elle même est fabuleuse.

C’est la fin de la journée, nous nous retrouvons ensemble pour profiter les uns des autres avant que chacun ne reparte, fort de toute cette émotion et de ces aventures passées ensemble.

Après un peu d’attente, j’ai enfin le feedback sur ma formation, j’ai le sourire jusqu’au oreilles et les yeux qui pétillent, ça y’est, je suis officiellement praticien en hypnose.

 

Vous avez aimé cet article ? n’hésitez pas à faire part de vos réactions en dessous dans les commentaires !

 

Leave A Response

* Denotes Required Field