Mieux communiquer avec 5 stratégies ultimes du langage humain

5 stratégies ultimes du langage humain pour mieux communiquer

 

« Mieux communiquer » C’est le thème de l’événement inter-blogueurs proposé par Taha Mouline auquel je participe en rédigeant cet article.

***IMPORTANT***

Il s’agit d’un format particulier d’article qui s’articule autour d’une thématique et sur laquelle plusieurs autres personnes participent.

Je vous explique, en fait, les participants écrivent chacun un article pour cet événement et un organisateur crée un article qui va résumer tous ceux des personnes qui participent.

Pour retrouver cet article récapitulatif rédigé par Taha Mouline qui résume cet article ainsi que ceux des autres participants, rendez-vous sur le lien suivant :

Blog comment réussir sa vie, carnaval d’articles sur le thème « mieux communiquer »

Vous pourrez également accéder aux autres articles de cet événement avec ce lien.

L’objectif de cet article est de vous donner les clés pour mieux communiquer et de vous faire prendre conscience de l’importance de la maîtrise du langage pour augmenter considérablement votre qualité de vie.

Stratégies pour mieux communiquer

Sommaire :

  • Qui suis-je pour parler de communication ?
  • La structure de la communication
  • L’impact d’une mauvaise communication
  • Comment nous faisons pour communiquer
  • Les 5 stratégies ultimes du langage humain
  • Ce qu’il faut retenir pour mieux communiquer

 

1- Qui suis-je pour parler de communication ?

 

Excellente question, pour commencer, permettez-moi de me présenter, je suis Maximilien Carlier, hypnothérapeute et énergéticien, et je suis tellement passionné par la communication et le comportement que j’ai décidé d’en faire mon métier.

Je suis également le fondateur de ce blog et j’y résume des livres et référence ainsi que des articles pour partager l’esprit de l’hypnose pour augmenter sa qualité de vie et développer des connaissances.

J’y propose d’ailleurs un cours d’1h pour apprendre l’auto-hypnose gratuitement, ainsi qu’un ebook pour décupler le potentiel d’une personne.

En effet, l’hypnose avant toute chose, c’est de la communication, de la rhétorique, et quelque part, on peut voir l’énergétique comme une façon de communiquer avec les mouvements de l’univers.

Avant d’aller plus loin, j’aimerais simplement mettre quelques points au clair, concernant le fait d’être un communicateur exceptionnel :

Le fait d’utiliser le langage pour produire un résultat sur son environnement est appelé par certain, de la manipulation.

Et ils ont tout à fait raison !

Sauf que le mot manipulation si on en croit la définition du dictionnaire, c’est l’acte d’orienter la volonté dans une direction pour produire un résultat, ça n’a rien à voir avec le bien et le mal…

En fait, la manipulation est un acte omniprésent dans nos interactions sociales et tous les rapports sont basés sur de la manipulation.

Par exemple :

-Une personne qui veut qu’on la remarque, va soigner son attitude, sa façon de s’habiller pour manipuler le regard que l’on va avoir sur elle.

-Une maman, si elle veut que son enfant survive, doit le manipuler.

-Un simple mot comme bonjour, c’est déjà de la manipulation.

-Même si nous voulons nous préparer à manger, nous sommes obligé de manipuler les légumes et les casseroles…

En fait, à un certain degré, qui varie selon les gens, la manipulation devient un acte mal vu, et cette limite est placée par chacun à un niveau qui lui appartient.

Finalement, tous les rapports humains sont donc basés sur la communication, directement ou indirectement.

Et la communication c’est une forme de manipulation.

Pour finir, les êtres humains ne peuvent pas, ne pas communiquer, alors maintenant que nous savons que la communication est omniprésente dans notre vie, intéressons nous de plus près à la façon dont elle agit sur nous.

2- La structure pour communiquer

 

Que se passe-t-il lorsqu’une personne à des problèmes de communication ?

Pour commencer, voyons un peu comment la communication peut se présenter, et sous quelles formes :

1) Communication externe :

-Verbale : En utilisant un système langagier.

-Para-verbale : C’est à dire les caractéristique de notre voix, notre intonation, le volume, le rythme, la cadence, l’accent etc…

-Non verbal : La posture du corps, les micro-mouvements, la respiration, le teint de la peau, le regard etc…

2) Communication interne :

Il s’agit de la façon dont nous communiquons avec nous même, dans notre monde intérieur.

C’est la façon dont nous nous racontons notre expérience sensorielle, notre vie, et cela utilise les mêmes sens que pour la communication externe :

-La vue : nous nous faisons une image dans notre tête.

-L’ouïe : nous nous racontons une histoire à nous même, c’est notre petite voie, que l’on appel aussi, le dialogue intérieur.

-Le toucher : nos ressentis, nos émotions, sont perceptibles à l’intérieur grâce au sens kinesthésique, et d’ailleurs, ne dit-on pas que quelque chose « nous touche » lorsque cela nous provoque une émotion ?

-Le goût et l’odorat contribuent aussi dans nos représentation, mais cela nous sert principalement à différencier les saveurs et reconnaître ce dont nous avons besoin, faire la différence entre le bon et le mauvais, mais ça c’est encore un autre sujet.

3- L’impact d’une mauvaise communication

 

Maintenant que nous savons comment se structure la communication, voyons ensemble quel impact cela peut avoir lorsqu’un personne ne sait pas communiquer correctement :

1- Elle peut avoir du mal à exprimer, voir à ressentir ses propres émotions.

Inutile d’expliquer le degré d’appauvrissement de l’expérience humaine sans cette faculté d’exprimer et de ressentir des émotions…

La vie pourrait paraître vraiment fade et sans importance.

2- Le fait qu’il y ait une relation entre intérieur et extérieur par le biais de la communication fait que, si elle n’est pas claire, une idée ne sera pas correctement exprimée, elle sera déformée par le langage par exemple, car une personne n’aura pas réussi complètement la transition entre communication interne et externe.

3- Comme tout rapport est basé sur la communication, le fait de ne pas percevoir ce qu’elle est, fait qu’une personne peut louper des opportunités, des rencontres, des expériences, et ne pas réaliser ses objectifs de vie car elle n’a pas su identifier les messages de son environnement.

4- Une personne qui n’arrive pas à communiquer avec son entourage, peut se retrouver isolée, frustrée, non comprise et éprouver de la colère contre elle même, de l’agressivité, un sentiment de rejet et du dégoût pour les relations.

Et la liste est encore longue…

Maintenant que vous savez la structure de la communication humaine, et quelles problèmes un manque à ce niveau peut engendrer, allons un peu plus loin, et voyons comment nous faisons pour communiquer.

4- Comment nous faisons pour communiquer

 

En fait, il faut en tout premier comprendre une chose, lorsque l’on s’intéresse à ce sujet.

C’est que chacun d’entre nous perçoit le monde d’une manière différente.

Nous avons donc plusieurs sens et notre faculté de percevoir est répartit entre de manière différente suivant les individus.

De ce fait, deux personnes peuvent avoir une signification différente pour un même événement.

Par exemple :

Il n’y a qu’à faire écouter un morceau de musique classique à une joueuse de piano et à quelqu’un qui ne joue aucun instrument et de comparer la description de leur expérience pour s’en apercevoir.

Alors qu’est-ce qui fait que deux personnes se comprennent bien ?

Il y a plusieurs caractéristiques de base pour que deux personnes puissent se comprendre :

1- Un rapport de confiance :

Si une personne n’a pas confiance en l’autre, son attention sera divisé entre l’écoute et la vigilance.

2- Être à l’écoute de l’autre :

Nous avons tous déjà rencontré une personne qui entend ce qu’elle désir entendre et ne comprend pas ce qu’on lui dit.

3- Partager les mêmes systèmes sensoriels :

Si une personne perçoit le monde davantage avec ses yeux et une autre avec son ressentit, il y va avoir un écart de compréhension si ses personnes n’expliquent pas en détails comment elle font pour en arriver là.

4- Partager des valeurs communes :

Deux personnes qui parlent de ce qu’elles aiment dans la vie, de ce qui est réellement important pour elles vont davantage comprendre l’attitude, les réactions qu’elles peuvent avoir mutuellement, bien que les valeurs ne soient pas toutes identiques.

5- La cohérence entre l’attitude et les mots :

Vous avez déjà demandé à une personne comment elle allait pour qu’elle vous réponde timidement « oui » avec un non de la tête ?

Et là, vous saviez que ce n’était pas clair, car la différence entre ce qu’elle a dit et ce que son corps à exprimé vous à sauté aux yeux.

Finalement, nous déformons sans cesse la réalité avec notre vision du monde, car les informations passent par tout un tas de filtres avant d’arriver à notre conscience, et ces filtres transforme l’information de façon différente selon les individus.

5- 5 stratégies ultimes du langage humain

 

Nous avons vu 5 facteurs qui font que les gens se comprennent bien. Maintenant, laissez-moi vous présenter les 5 outils qui vont vous permettre de développer ou d’amplifier ces 5 points pour mieux communiquer :

1- Synchroniser les prédicats sensoriels

Un prédicat, c’est un mot qu’on utilise qui fait référence à un sens.

Je m’explique :

Lorsqu’une personne exprime : « tu vois ce que je veux dire » elle fait référence à la vue, et si elle utilise de nombreux mots comme « clairement, c’est net, tu vas trop loin… » cela signifie certainement qu’elle a une dominante visuelle.

Pour l’audition, une personne va dire : « tu entends mon discours ? » ou alors « qu’en dis-tu ? Ça résonne en moi. »

Et si une personne fait référence a son sens kinesthésique, elle aura des tournure de phrase du genre : « je suis touché, je ne le sens pas bien, c’est chaud, c’est tendu etc… »

Si vous repérez ces mots, (et vous verrez, lorsque l’on y fait attention, on se demande comment on a pu passer à côté jusqu’ici tellement ça semble évident) et que vous les utilisez à votre tour, votre interlocuteur va vous percevoir comme fonctionnant comme lui, un rapport de sympathie et de un climat de confiance va s’installer entre vous.

2- Tri sur l’autre

Le tri sur soi, c’est réinterpréter les choses à sa façon, il s’agit plutôt d’un genre de monologue et chacun raconte sa vie sans se soucier de ce que l’autre va en dire.

Le tri sur l’autre, c’est être curieux de l’individu, voir sa beauté, ce qui le rend unique et s’intéresser réellement à ce qu’il dit et poser les questions qui vont le pousser à préciser son histoire.

Si vous êtes en tri sur l’autre, je vous garantie que vous allez mieux comprendre votre interlocuteur et attirer sa sympathie.

3- « Glisser » d’un système sensoriel à un autre

Ça, c’est une technique de ninja.

Plus haut, nous avons parlé des prédicat (les mots qui se réfèrent à un sens particulier). Si vous avez une personne qui est très visuelle et pas trop dans le ressentit vous pouvez l’amener à débloquer son émotion, ce qui est parfois très pratique, pour l’un comme pour l’autre.

Cela consiste à partie du sens dominant d’une personne en utilisant les mêmes prédicats que lui, et de faire une liaison avec un autre sens inutilisé dans la conversation, par exemple :

-« Je le vois de cet œil là, et c’est tout. » (visuel)

-« Oui c’est évidant, tu le vois de cet œil là, et quel autre regard peux-tu avoir sur cela lorsque tu prends en compte tes sensations corporelles ? »

(visuel avec un glissement vers le kinesthésique)

Vous avez saisit ?

L’idée c’est de lier dans la même phrase des prédicats qui font références à différents sens en partant du sens dominant de votre interlocuteur, afin qu’il suive votre glissement à partir d’une zone connue, car vous verrez, parfois les gens auront du mal à répondre à cette question s’ils ont tendance à être coupés de leurs émotions.

Mais lorsque vous faites cela, vous enrichissez leur expérience de l’instant présent, vous leur offrez une perche pour tisser un lien avec leurs émotions.

4- Découvrir et parler de ce qui est important pour l’autre.

Les valeurs sont ce qui dirige la vie d’une personne. Ses objectifs tendent à exprimer et respecter ses valeurs et une personne ne se sentira pas bien si elle fait des actions qui bafouent ses valeurs.

Si vous demandez à une personne de vous parler de ce qui compte le plus pour elle, déjà, elle va adorer, car c’est ce qui la touche. Ensuite, cela va vous permettre de comprendre pourquoi elle agit de telle ou telle façon et d’identifier les valeurs que vous avez en commun.

Vous pouvez vraiment créer des relations profondes lorsque vous prenez le temps de questionner une personne sur ses valeurs.

5- Repérer les incohérences entre non verbal, para-verbal et verbal.

Si vous vous entraîner à observer le corps d’une personne lorsqu’elle s’exprime, en vous demandant si le message que véhicule son corps est le même que celui qui est prononcé, vous allez parfois être surpris du résultat.

Et c’est un super atout pour mieux communiquer car cela vous sert de feedback pour voir si un message est correctement passé ou non. Car parfois, une personne n’a pas conscience qu’elle dit une chose avec sa bouche, et une autre avec son corps.

Et là aussi vous pouvez attirer l’attention sur ces incohérences et poser une question à la personne pour clarifier la situation.

6- Ce qu’il faut retenir pour mieux communiquer

 

La communication est un domaine vaste qui va faire clairement une grande différence dans votre vie, si vous décidez de l’approfondir.

Non seulement dans la manière dont vous communiquez avec vous-même et aussi avec les autres.

Imaginez que lorsque vous communiquez, vous êtes comme un radio, si vous n’avez pas une antenne flexible et de bonne qualité, vous ne recevrez pas bien l’émission, vous aller avoir des grésillement.

Et si n’avez pas conscience que vous pouvez tourner la molette pour changer de fréquence, vous allez exploiter un tout petit fragment de votre gigantesque potentiel.

Merci pour votre lecture, si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez vous abonner à la page Facebook ou à la chaîne Youtube du blog, à bientôt !

Leave A Response

* Denotes Required Field