Mon séjour au congrès hypnoses organisé par l’ARCHE à Paris

Voilà 5 mois que j’attends ce moment, depuis le que j’ai pris ma place pour le congrès hypnoses organisé par l’A.R.C.H.E à la maison de la mutualité à Paris.

Nous avons fait le chemin depuis Lille avec ma sœur spécialement pour l’occasion.

En arrivant le samedi matin, ça y’est, c’est presque l’heure de l’ouverture, on aperçoit une file de personne devant le gigantesque édifice.

Congrès hypnoses maison de la mutualité Paris

Personnellement, je me sens comme un enfant qui fait la queue dans un parc d’attraction pour aller faire un tour de manège. Je vois déjà quelques personnes que j’ai rencontrées lors de formations à mon plus grand plaisir.

A peine le temps d’échanger quelques mots que ça y’est, les portes s’ouvrent, nous rentrons ma sœur et moi et découvrons certains membres de l’équipe de l’ARCHE que nous connaissons occupés de gérer l’accueil des participants pour le congrès hypnoses.

Les regards s’échangent dans le hall et les retrouvailles ne font pas attendre, ce qui créer en moi un sentiment de relâchement et d’ancrage dans l’instant présent, comme si je savais qu’un week end très très agréable s’annonçai, avec des monuments de la thérapie.

Des experts sur tout ce qui touche aux états modifiés de conscience, la méditation, les neurosciences, le chamanisme, l’hypnose sous toutes ses coutures et bien d’autres choses comme vous allez le découvrir dans les prochaines lignes. 

 

Samedi

Renaud Evrard

– congrès hypnoses –

 On commence avec l’hypnose au passé, on aborde le magnétisme animal de Mesmer, et l’hypnose télépathique chez Pierre Janet, et le cas de Léonie Leboulanger, d’ailleurs si le sujet vous intéresse, vous pouvez aller voir la vidéo de Renaud Evrard qui en parle en cliquant ici. 

On poursuit avec Wilhelm Wundt et le modèle d’aperception (une perception accompagnée de réflexion et de conscience) accompagné de quelques réflexions autour des expériences de mort imminente (NDE). Apparemment, l’hypnose permet de faciliter les souvenirs d’une expérience de mort imminente, et il existe même un projet en Belgique, nommé Comma Science Group qui travail sur le déclenchement volontaire de ce genre d’expériences.

Certaines personnes comme Patrizio Tressoldi travaillent su la sortie corporelle avec des suggestions, ce qui fait presque flirter l’hypnose avec le paranormal.

Selon Hilgard, plus la faculté à se dissocier est grande, plus les expériences paranormales sont accessibles.

Après toutes ces explications, récits d’expériences, l’hypnose et la parapsychologie semblent converger et en même temps diverger.

Invité mystère

– congrès hypnoses –

Voici un récit d’expérience peu commun, on aborde ici l’hypnose et l’intervention “en situation extrêmes” lors de prises d’otages.

L’intervenant est masqué, et sa voix volontairement déformée pour préserver l’anonymat.

Il nous raconte qu’au cours de certains entrainement, il a été amené à augmenter ses capacités en situation extrêmes, comme la dissociation ou l’anesthésie et qu’il a appris a déclencher certains mécanismes sur commande par exemple lorsqu’il faut attendre 10h derrière un fusil sniper etc…

L’homme est un négociateur, il nous raconte son histoire comment en découvrant l’hypnose il a pu mettre des mots sur certaines choses et sensations qu’il connaissait et comment cela l’aide pour prendre contact avec un forcené et ramener la personne à une réalité qui permet d’éviter un drame.

Il présente la négociation de la manière suivante :

“Et si la négociation était comme une grande séance d’hypnose ?”

Lorsqu’il faut parler à une personne apparemment sans espoir, poussée à l’extrême par un passé difficile, et l’amenée à orienter son regard vers un futur possible, imaginer des ressources pour les amener au présent se détacher du passé.

Lorsqu’une personne se sent poussée à agir mais que quelque part, une part d’elle même n’en a pas envie, comme si deux choses à l’intérieur s’opposaient et ne demandez qu’à négocier pour trouver une autre solution.

Lorsqu’une personne fait une crise de tétanie et qu’elle a besoin d’être accompagnée pour traverser momentanément ce passage.

L’hypnose peut s’appliquer dans des situations peu attendues et sauver la vie des personnes qui sont prises en otage par elle même ou par d’autres.

Cette présentation à vraiment été touchante, très bien racontée et m’a transporté dans un milieu qui est très éloigné de mon quotidien, mais par lequel on se sent quand même concerné quand on perçoit que l’hypnose est partout et qu’il est possible de transposer cette pratique dans ce genre de milieu.

David Dupuis

– congrès hypnoses –

Maintenant on aborde l’hypnose et le chamanisme, avec David Dupuis, Dc en ethnologie et en anthropologie, qui à réalisé une enquête de 18 mois en Amazonie Péruvienne entre 2007 et 2008 pour expérimenter les transes chamaniques avec l’Ayahuasca (une liane qui contient du DMT, un des plus puissant hallucinogène connue).

Il nous parle alors de l’émergence du tourisme chamanique, du centre thérapeutique pour les addictions de Tarapoto au Pérou qui utilise les hallucinogènes à des fins psychothérapeutiques.

En fait, selon la vision des chamanes, certaines personnes font face à des infestations par des entités, suite à des prises de psychotropes.

En effet les psychotropes causes certaines réactions comme des hallucinations, des nausées, des remémorations, des troubles dissociatifs et des troubles du contrôle moteur entre autre.

Il est dit que l’Ayahuasca ne créer rien, elle agit plutôt comme une loupe et les rituels qui visent à purger les gens des mauvaises entités qui les infestent sont règlementés pour éviter les contaminations entre les participants.

Par exemple, il ne doit pas y avoir de contact entre les membres, il faut demander la permission pour aller au toilette car des choses peuvent circuler et venir polluer les autres du fait qu’on soit dans une démarche de purification.

C’est pourquoi on utilise de l’écorce de Palo Santo, un encens purificateur qu’on diffuse au début du rituel pour protéger les gens des interactions pathogènes.

Les Icaros sont des chants traditionnels qui sont chantés durant les rituels de purification et on trouve aussi d’autres “accessoires” comme le jus de tabac et l’eau bénite pour appuyer l’efficacité de la cérémonie.

En fait, on trouve assez souvent un mélange de catholicisme et de chamanisme indigène dans ce genre de cérémonie qui dure de 6 à 8h.

A la fin, on trouve des groupes de paroles pour interpréter l’expérience de la veille.

Donc pour résumer, la phase 1 est un diagnostic d’infestation, par exemples passer du rire aux larmes sans arrêts sans savoir pourquoi, et là on soupçonne la présence d’une entité négative. Pour les entités, on présente ça sous forme assez binaire, avec d’une part, les entités bienveillantes et protectrices et d’autre part, les entités malveillantes et démoniaques.

La phase 2 se résume à mettre au jour l’infestation, et là, s’en suit une lutte entre les chamanes et l’infesté pour faire sortir l’entité et ça peut mettre 1h ou 1h30 avant que la personne “se calme” et que les sensations qu’elle a dans le ventre et dans le tête s’en aille.

L’intervenant nous raconte qu’un jour, un jeune homme a revue lors d’une prise d’Ayahasca, des visages qu’il avait aperçu dans un bout de bois, des mois plus tôt, lors d’une prise de champignons hallucinogènes et à compris que ce jour là, des entités s’étaient faufilées en lui.

Du coup, il a vomis de l’air pour les expulser et s’en débarrasser une fois pour toute.

Les interactions rituelles impliquent des mécanismes de suggestions, et il y a un apprentissage pour interpréter la perception comme signe de présence à force du renforcement de l’attention sur ces signes. En fait, l’expérience sert un peu de patron pour le comportement.

Mathieu Landry

– congrès hypnoses –

  Dans cette partie, Mathieu Landry nous présente son travail et ses recherches sur les neurosciences de l’hypnose et sa spécialisation sur les dynamique de la conscience.

Car selon lui, un travail de vulgarisation est important concernant l’hypnose.

Est-ce que la neuro-imagerie confirme un état cérébral spécifique à l’hypnose ?

Un état cérébral unique ? Non, c’est pas si simple que ça…

Les états modifiés de conscience permettent certains phénomènes qui engage des processus socio-cognitifs, et l’hypnose peut être vue comme un ensemble de phénomènes (dynamique cérébrale) mais encore, l’hypnose peut être vue comme une approche rituel, une procédure qui mêle induction (EMC) et suggestions pour établir un changement dans la perception.

La transe active différents réseaux neuronaux, le cerveau est activé seulement par l’induction et une étude se concentre sur les différences d’activation du cerveau pendant et après une induction ou suggestion pour mettre en parallèle ces deux composantes.

On trouve alors différents effets de la suggestion hypnotique et post hypnotique sr le cerveau :

-altération du sentiment d’agentivité (contrôle dissociatif)

-anticipation de réponse dans l’hypnose

-représentations imagées comme moyen d’implémenter une stratégie efficace

-précision de la réponse hypnotique en lien avec le contenu de la suggestion

-stratégie de régulation des processus cognitifs

Sous hypnose, on trouve une déconnexion en différents réseaux et on est capable de cibler certaines parties de la conscience.

Pour résumer, avec une réponse hypnotique il y a différentes stratégies cognitives possibles et les recherchent sur le sujet avancent pour mieux comprendre comme notre cerveau réagit à l’hypnose et tout ce que cela implique sur d’autres niveaux.

Stanislav Grof

– congrès hypnoses –

Congrès hypnoses Stan Grof

A 86 ans, Stan Grof à 60 ans de travaux de recherche et il est le père de la psychologie transpersonnelle, rien que ça.

Il a crée le système de la respiration holotropique qui permet de déclencher des effets semblables à ceux lors de prises de psychotropes pour poursuivre ses recherches sur les états modifiés de conscience quand les recherches sur le LSD ont étaient interdites dans les années 60.

Selon Stanislav, nous sommes des êtres divins qui vivent des expériences spirituelles et les religions expriment la spiritualité à leurs façons.

Dans certaines cultures on trouve des épreuves initiatiques chamaniques pour se dépouiller de son ancienne part et renaitre avec un nouveau corps et de nouveaux yeux en expérimentant une guérison de problèmes divers et variés, les chamanes novices seraient en fait des guérisseurs blessés.

Dans ces coutumes, les adolescents sont séparés de la tribut pour un temps afin de passer à l’âge adulte, et ce qui est marrant, c’est que beaucoup considèrent la culture occidentale comme une culture d’adolescents, je trouve cette vision intéressante.

Ensuite, Stan nous raconte qu’en Europe, à 90km d’Athènes, depuis plus de 2000 ans, tous les 5 ans ont lieu des rîtes initiatiques auxquels des gens importants de la Grèce ont participé comme Marc Orel, Cicéron, Platon et bien d’autres pour aller vivre des expériences très transformantes. Ces gens qui sont à la base de la civilisation telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Apparemment, la boisson à Alosis serait assez proche du LSD et tous les 5 ans, 3000 personnes y participent et cela va influencer notre culture d’une façon ou d’une autre.

Dans ses travaux, Stan Grof parle de cartographier la psyché, et établit différents patterns dans la théorie holotropique.

Il explique ainsi qu’une expérience sexuelle peut se transformer en expérience transpersonnelle, transcender les limites du temps et faire vivre des expériences issues de l’inconscient collectif comme des régressions dans les vies antérieures.

On voit parfois le récits de personnes qui expérimentes des expériences mythologiques qu’elles ne connaissent pas, issues d’autres cultures.

Ou encore le récit d’un enfant de 3 ans qui dessine des avions militaires qu’il n’a jamais vu après ce genre d’expérience, ce cas connu relate l’histoire d’un pilote mort au dessus de pacifique durant la 2nd guerre mondiale et d’un enfant qui dessine et écrit le nom du pilote mort James Huston.

Les sessions holotropiques peuvent aussi nous faire devenir une partie de notre corps ce qui déclenche de grosses prises de consciences.

Ces expériences amènent à multiplier les synchronicités (cf C.Jung) et si le sujet vous intéresse, vous pouvez vous renseigner sur le monde archétypal de Jung.

Ernest Rossi

– congrès hypnoses –

Congrès hypnoses Ernest Rossi

 On continue avec du très très lourd les amis, puisque c’est Ernest Rossi et sa charmante femme qui nous font l’honneur de nous faire vivre une expérience hypnotique par Skype sur écran géant, avec une traduction en français pour un ensemble d’environ 800 personnes, oui tout est possible Sourire 

L’idée est de nous faire vivre une expérience qui a pour but de diminuer le stress, on devra remplir une fiche pour une étude à la fin et évaluer notre niveau de stress au début et à la fin de la séance, sur une échelle de 0 à 10.

Après l’introduction, chacun place ses mains l’une en face de l’autre et on suit les étapes suivantes :

1) Accéder aux ressources internes

2) Faire entrer en jeu les problèmes personnels

3) Les “creative private replays”

-revue d’un passé négatif

-présent et futur positif

4) Intégration et vérification

-changement de soi positif

-présent et futur positif

Alors clairement, c’est assez puissant, j’ai gardé les yeux ouverts et j’ai eut pas mal d’hallucinations en fixant mes doigts, j’ai d’ailleurs joué avec pendant un bon moment, je ne sais plus trop combien de temps s’est passé, j’ai suivit les directives de Ernest Rossi, j’ai décroché plusieurs fois, j’ai eut quelques prises de conscience du genre “ah mais en fait dans la vie de tous les jours, je vis une constante hallucination ainsi que tout le reste du monde” etc…

Résultat des courses, j’ai assez peu stressé au début et complètement ailleurs à la fin de l’expérience, mais mains se sont rapprochées et repoussées, mes doigts ont bougés dans tous les sens, une petite musique venait rythmer le tout dans ma tête et j’entendais la voix de cette personne sur l’écran géant qui guidait la séance.

Au final c’était top ! Et de voir une personne réaliser ça depuis l’autre bout du monde, dans une autre langue, devant 800 personnes ça a comme qui dirait élargit le cadre de ma perception Sourire bon déjà à ce stade de la journée, comme vous l’imaginez surement, on en a pris plein les mirettes et c’est pas finit.

Dario Hampi Pakari

– congrès hypnoses –

 Psychologue Italien et homme-médecine, Dario et son ami (un type avec une longue chevelure raide et des tatouages un peu partout) qui lui servait également d’interprète, nous ont fait l’honneur de nous jouer de la musique chamanique au tambour accompagnés de différents chants.

Pour eux, le chamanisme appartient à tous ceux qui veulent prendre soin de cette connaissance.

C’est ce que nous a raconté Dario lors de son introduction au chamanisme avant de nous jouer des mélodies chamaniques traditionnelles.

On a eu le droit à des chants du Peyotl d’Amérique du Nord et d’autres cultures, j’ai décidé de fermer les yeux et de voyager au son de la musique en appelant en moi les ressources nécessaires à produire une bonne transe et je n’ai pas été déçu.

Etant très visuel j’ai eu l’occasion d’avoir des visions assez fortes, net chargées d’un sens profond relatif à ma vie, mon histoire, la période du moment, bref un vrai régal.

C’est passé très vite et j’ai savouré chacune des vibrations qui nous ont étaient offertes.

Concert sous hypnose

– congrès hypnoses –

On a finit la soirée, avec à environ 23h, le concert sous hypnose, avec différents intervenants qui nous racontaient des histoires, avec en trame de fond le quartet de Geoffrey Secco qui se compose d’une harpe, d’un saxophoniste, un piano, une basse et une batterie (ça fait 5?).

Le ressentit est carrément différent du tambour chamanique vécu juste avant, j’ai aussi adoré, j’ai été transporté au rythme de la mélodie et des suggestions des différents hypno qui se sont succédés pour nous faire vivre un voyage intense et plein d’émotions.

Après une journée de 13h à voir des conférenciers, nous retournons à notre chambre d’hôtel avec ma sœur, pour nous reposer un peu avant la journée suivante qui comme vous allez le lire, était elle aussi plein de rebondissements.

Dimanche

Fabrice Midal

– congrès hypnoses –

“Foutez-vous la paix !” C’est un peu le résumé de l’état d’esprit à adopter pour la méditation comme nous le propose, Fabrice Midal le fondateur de l’école occidentale de méditation laïque. Il explique qu’étant petit à l’école, on lui disait souvent qu’il pouvait mieux faire.

Aujourd’hui il exprime qu’avec la méditation justement, il n’y a rien a faire et que c’est cette histoire qui lui a servit de déclencheur dans sa pratique.

La pratique de méditer est un geste dans lequel on apprend à ne rien faire et cela change tout.

Le bien être par exemple n’a rien à voir avec l’expérience méditative nous dit-il, et la méditation est une expérience de réhumanisation.

Il parle du principe de mindfulness exprimé par les Américains et du fait qu’il soit difficilement envisageable de le traduire par plein conscience en français qu’il juge être une dénomination trop intellectuelle.

De nos jours, nous sommes sous la dictature de la rentabilité dans notre société, cela engendre certains problèmes et la simplicité de notre humanité est menacée…

La méditation à le même effet que les médicaments pour la dépression et évite les rechutes de 80% pas mal hein ?

Ainsi en méditation “être là” est le point central, c’est plus important que n’importe quel protocole de méditation.

L’idée que la médiation nous calme est erronée et on a déjà frôlé l’absurde en enseignant la méditation aux enfants pour avoir la paix…

Un enfant à qui on empêche d’être un enfant pour être tranquille n’a vraiment pas beaucoup de sens, et dans ce cas il vaut mieux adopter un poisson rouge.

Méditer c’est plutôt arrêter de vouloir atteindre un état, ce n’est pas être calme, c’est se foutre la paix.

Méditer pour gérer le stress ?

Biiiiip mauvaise réponse, si les gens vont mal c’est qu’on leur demande de tout gérer tout le temps, on peut voir ça plutôt comme aider une personne à devenir un être humain et arrêter de vouloir tout gérer, car on veut souvent trop bien faire, et cela donne naissance à des maladies de l’hyper performance comme le burnout.

Augmenter son potentiel et devenir plus efficace, ça pose des problèmes. Tandis que ne rien faire nous rend vivant, courir partout nous propulse vers la mort.

Paul Pyronnet

– congrès hypnoses –

Ça faisait un moment que j’avais envie de voir Paul Pyronnet, aussi j’ai été content de le retrouver parmi les intervenants du congrès hypnoses.

On a commencé par un petit massage chez chacun de nos voisins et puis une accolade, tout ça pour mobiliser notre corps et son énergie pour l’expérience qui va suivre.

Paul nous parle des 4 outils qui ont changés sa vie à savoir :

-La PNL

-L’hypnose

-L’énnéagramme

-Les symboles

Il parle des symboles comme de l’intelligence qui sert de leviers de changement hypnotique.

Alors, nous avons chacun été invité à écrire sur un morceau de papier, des formes projetées sur l’écran géant dans notre ordre de préférence.

Chacun de ces symboles étant relié par analogie à des aspects de notre vie.

Il y avait un rond violet, un carré rouge, un triangle jaune, une spirale rose et une croix bleue.

Selon l’ordre dans lequel nous avons placé les formes, cela devait nous dire inconsciemment ce qui nous préoccupe immédiatement dans notre vie (pour la première forme), par exemple l’harmonie et l’équilibre pour le rond.

Si vous voulez vous amuser à faire cette expérience, voici la signification des positions des formes et les analogies relatives aux formes proposées :

La première position indique donc ce qui nous préoccupe immédiatement,

la seconde position devait exprimer notre sensibilité émotionnelle ressource,

en troisième position, ce qui est pour nous important et fondamental,

en quatrième position, notre ressource éteinte

et en dernier, ce qui est important pour plus tard.

Pour la signification des formes :

Le rond signifiait : équilibre/valeur/harmonie/rayonnement/unité

Le carré rouge : posture/règle/stratégie/discipline/responsabilité

Le triangle jaune : direction/motivation/énergie/vision/rêve

La spirale rose : croissance/transformation/évolution/créativité/apprentissage

La croix bleue : communication/point de rencontre/reliance/échange/collaboration

Giorgio Nardone

– congrès hypnoses –

Giorgio Nardone, fait de la thérapie systémique, c’est un monument dans son domaine, il est venu nous parler d’hypnose sans transe et des différences avec l’hypnose dans laquelle il y a transe. Le personnage est vraiment drôle, touchant, joue avec le publique c’est vraiment quelque chose d’exceptionnel de le voir à l’œuvre, raconter ses histoires, observer sa gestuelle et son humour.

Quand des hypnotiseurs observent sa communication, ils lui disent qu’il fait de l’hypnose et lui il répond :

“Je ne fais pas d’hypnose, je suis juste un petit peu bon avec le langage.”

Ca vous montre un peu le personnage Clignement d'œil

Il exprime que la persuasion est un langage doux et suave pour amener quelqu’un dans une direction et que la persuasion est un phénomène naturel.

Les neurones miroirs nous amènent à nous synchroniser, et la persuasion c’est la capacité à te fier à moi, alors la sociabilité découle naturellement de cela.

La réalité est le langage que nous exprimons pour la décrire…

Selon Giorgio Nardone, tout type de communication qui conduit à un état modifié de conscience, sans induction est de l’hypnose sans transe, je vous laisse réfléchir la dessus.

Si vous voulez un petit aperçu d’un de ses ouvrages, sur le blog il y a le résumé de “Chevaucher son tigre” qui transpose des stratégies du langage ou militaires au monde de la thérapie.

Workshop de Giorgio Nardone

– congrès hypnoses –

On a eut la chance de voir notre invité à l’œuvre et il s’est proposé de faire une séance en guise de démonstration de son approche de la thérapie.

Une femme alors été tirée au sort parmi les volontaires.

Elle est venu pour un problème vis à vis de son alimentation et la séance à eut pour but de créer une aversion pour le comportement impulsif vis à vis de la nourriture qu’avait la personne.

En prescrivant le symptôme, Nardone avait pour stratégie de transformer le plaisir en torture.

Pour lui, le changement créer la prise de conscience et la personne apprend de cette stratégie pour l’acquérir.

A la fin eut lieu une séance de questions-réponses sur la séance. C’était vraiment génial.

équipe congrès hypnoses

 

C’est déjà la fin de cet article, si vous n’avez pas participé à l’évènement congrès hypnoses, j’espère que vous avez pu avoir un petit gout de ce qui à été proposé et si vous étiez là, j’espère que ça vous a replongé dedans avec tout le lot d’émotions qui va avec.

Perso c’est l’effet que j’ai ressentit en me plongeant dans mes notes.

Chapeau (bas) à toute l’équipe qui a organisé ce super évènement, on attend le prochain avec impatience 😉

Je vous invite à partager cet article avec d’autres personnes à qui le récit du congrès hypnoses peut plaire, moi je vous dis à la prochaine pour d’autres aventures, ciao !

 

Enregistrer

Enregistrer

Leave A Response

* Denotes Required Field