4 Astuces pour comprendre et stopper la dissociation – Apprendre l’hypnose

4 Astuces pour comprendre comment s’associer et se dissocier à volonté

Avant de découvrir les astuces sur la dissociation tout d’abord, vous pouvez accéder à des vidéos pour apprendre l’auto-hypnose via le formulaire au début ou en fin d’article, vous pourrez accéder aussi à un e-book qui vous donnera sept clés pour développer votre potentiel.

Association-dissociation

***Afin de comprendre certains termes liés à l’hypnose, je vous propose de consulter le glossaire des mots en hypnose en cliquant ici pour vous accompagner lors de cette lecture.

1)Alors tout d’abord, qu’est-ce que c’est que la dissociation ? 

J’imagine qu’on a tous rencontré dans notre vie des personnes qui ont l’air un peu ailleurs, en train de rêver. En fait en français, il y a un terme qui traduit bien ça :

on dit qu’une personne est « à côté de ses pompes » et la dissociation c’est ça, c’est une personne qui a la faculté de prendre de la distance, d’avoir du recul sur les choses.

Alors là, c’est quand la dissociation est une qualité. Par contre une personne qui subit tout le temps la dissociation, on imagine que ça peut la couper de ces émotions, que ça va pas lui faciliter la vie tous les jours.

En fait, une personne dissociée va avoir une expérience de la vie qui est appauvrie parce qu’elle est coupée de ces émotions, elle va prendre de la distance avec les gens. Elle va être toujours en retrait, un peu comme si elle était en train de filmer sa vie plutôt que de la vivre.

Malheureusement une telle personne va être plutôt limitée dans ses choix et va avoir tout un ensemble de comportements qui résultent de cette dissociation.

2) Alors, qu’est-ce que font la plupart des gens qui sont dissociés ?

Les gens qui sont dissociés, soit ils n’ont pas conscience qu’ils sont comme ça, dans ce cas ils ne se remettent pas en question, c’est totalement inconscient.

La plupart des gens qui sont dissociés vont avoir tendance à chercher des gens qui sont comme eux et du coup ils vont partager la même réalité mais il n’y a rien qui va venir remettre en question la façon dont ils fonctionnent.

Ils peuvent aussi chercher des personnes opposées à leur fonctionnement mais la passivité va généralement les empêcher d’aller de l’avant pour imiter d’autres comportements et rompre leur schéma.

En fait une personne peut ne même pas avoir conscience qu’elle est comme ça.

Du coup c’est un comportement qui est complètement inconscient et là, à moins qu’elle subisse une expérience de la vie qui la pousse hors de ses retranchements, hors de sa zone de confort pour l’amener à changer son fonctionnement.

Cette personne aura du mal à s’adapter à une situation de ce genre, et cette personne là risque d’être dissociée pendant longtemps.

Malheureusement, elle ne va pas forcément voir les opportunités de la vie, à moins qu’elles soient marquantes, presque choquantes, qui vont l’amener à fonctionner d’une autre manière puisque la dissociation a la faculté de mettre de la distance entre soi et les choses.

Une personne qui sait qu’elle fonctionne comme ça et puis qu’elle arrive peut être pas trop à mettre des mots dessus, qu’elle se dit « je suis à côté de mes pompes » elle peut se dire « j’ai envie d’arrêter d’être comme ça ».

Et malheureusement si elle se dit « j’ai envie d’arrêter d’être comme ça », elle va se faire une suggestion négative : « Je veux arrêter d’être dissocié ».

En fait, il vaut mieux orienter ses voiles dans la direction que l’on veut atteindre, par exemple « je veux fonctionner différemment, je veux ressentir d’avantage mes émotions, je veux orienter mes voiles pour changer mon comportement ».

Là, cette personne a toutes les chances d’arrêter d’être dissociée et de devenir donc par opposition, associée.

Alors il y a un autre type de personnes, les gens qui disent « de toute façon je suis comme ça ».

Et à ce moment-là, si ces personnes se disent que c’est leur fonctionnement, que ça fait parti d’eux, que c’est à un niveau identitaire que ça se joue, là c’est un petit peu chaud.

Qu’est-ce que veut venir remettre en cause, chez eux, qu’ils font l’expression de leur personnalité à travers de la dissociation et qu’ils ne sont pas simplement en train d’avoir un comportement répétitif sur lequel ils peuvent avoir une action en changeant certaines habitudes ?

A ce moment-là, je vais vous donner quatre astuces lorsqu’une personne est tout le temps dissociée pour rompre ce schéma pour sortir de cette dissociation infinie.

-Première astuce pour stopper la dissociation

Je recommande à cette personne d’attirer toute son attention sur son corps.

Je recommande à cette personne de vraiment hyper focaliser son sens kinesthésique pour vraiment ressentir sa température, sa vibration, son poids, son mouvement et toutes les autres caractéristiques, les sous modalités kinesthésiques.

-Deuxième astuce pour stopper la dissociation

je recommande à cette personne de créer un lien, de développer ce qui existe déjà ou pas, en faisant de la méditation tout simplement et en focalisant son attention sur sa respiration, sur son corps, sur son monde intérieur, sur ce qu’elle peut se dire à elle-même et de vraiment développer cette capacité à faire de l’introspection et à être reliée à ses émotions.

-Troisième astuce pour stopper la dissociation

Je recommande à une personne qui est toujours dissociée, de prendre du temps pour se mettre devant une feuille et d’écrire un souvenir qui l’a marqué.

Un souvenir agréable qui l’a marqué et qui a été important à ses yeux et vraiment de décortiquer et d’écrire avec précision tout le processus de ce que cette personne a ressenti.

Et si c’est pas possible, d’imaginer une situation qui est forte, qui est intense, dans laquelle une personne décrit ses émotions.

-Quatrième astuce pour stopper la dissociation

Une personne qui est toujours dissociée, peut se mettre en quête d’aller observer des gens qui sont toujours dissociés.

En parallèle cette personne peut aussi observer des gens qui sont toujours associés, qui sont toujours à fond dans leur corps, dans le ressenti, toujours en train de bouger, d’exprimer, de communiquer leurs émotions.

Et après avoir observer les différences, de parler avec cette personne pour voir vraiment, dans la manière dont elle se représente les choses.

Quel est le petit détail qui fait la différence entre une personne qui est vachement associée ?

Comment elle se raconte son expérience du monde et de la réalité et qui fait qu’elle est toujours à fond dans son corps ?

Maintenant le fait d’être toujours associé, on peut imaginer que ce soit problématique. En fait, l’idée c’est vraiment d’avoir la capacité à jouer entre ces deux concepts. De jouer entre ces deux notions d’être associé et dissocié.

3) Les avantages de savoir jouer avec l’association et la dissociation

Il y en a plusieurs. C’est qu’une personne qui sait être associée et dissociée, elle va pouvoir se dissocier quand elle a un long trajet à faire et qu’elle veut passer le temps plus vite ou alors qu’elle veut simplement se couper d’une émotion trop forte.

On peut imaginer qu’un enfant qui est en train de se faire gronder par ses parents, il peut se dissocier comme ça, c’est comme s’il était à côté de ses pompes, qu’il partait faire un tour pendant que son corps se fait gronder et qui revient.

Par contre je ne suis pas sur que l’enfant va vraiment retenir la leçon mais bon, ça c’est une autre histoire.

En fait le fait de savoir s’associer et se dissocier va pouvoir permettre à une personne de développer une faculté d’introspection qui fait qu’elle va être à l’écoute de son corps et ça va l’aider, ça peut même la guider dans sa vie.

Maintenant quelqu’un qui sait s’associer à volonté va pouvoir vivre et maximiser les expériences de sa vie.

Jouer avec ses propres émotions, les communiquer et se sentir davantage mieux et reliée avec le monde.

Ensuite le fait de savoir s’associer à volonté peut aussi permettre de mieux retenir les choses. Les évènements qui sont marquants, empreint d’une forte émotion vont être davantage inscrits dans la mémoire d’une personne.

Elle va pouvoir s’en rappeler plus facilement parce qu’une émotion va vraiment associer l’expérience avec le moment en reliant les deux avec l’émotion.

 

Voilà c’est la fin de cette article, si vous avez apprécié vous pouvez mettre un j’aime, vous pouvez mettre un commentaire, même partager l’article ! Ensuite, si vous avez lu cet article et que vous êtes intéressé pour apprendre l’auto-hypnose, vous pouvez cliquer ici pour accéder à des vidéos gratuitement et apprendre l’auto-hypnose ainsi que pour accéder à un livre qui vous donnera sept clés pour développer votre potentiel. Cet e-book s’appelle « Comportements automatisés ». 

Voilà, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous dis à très bientôt !

1 Comment

    Leave A Response

    * Denotes Required Field