Comment gérer ses états et émotions instantanément

Comment gérer ses états et émotions instantanément

Dans le langage courant, on peut dire d’une personne qu’elle est dans un piteux état, qu’elle est dans un état déplorable.

En fait, un état c’est vraiment les conditions mentales et physiques à partir desquelles une personne va agir à un moment donné.

Il vaut mieux en faire l’expérience, pour parler d’un état sinon ça serait comme apprendre à nager hors d’une piscine, on ne sait pas ce que ça fait d’être dans l’eau jusqu’à temps d’avoir sauté dedans.

Donc je vous invite à vous poser cette question maintenant :

  • Qu’est-ce que vous ressentez à l’instant présent ? 

Prenez juste quelques secondes. Juste pour vous poser cette question :

  • Qu’est-ce que vous ressentez là maintenant ?

Maintenant si vous faites un bon en arrière et que vous pensez aux derniers jours, qu’est-ce que vous avez ressenti et par quels états est-ce que vous êtes passés ces derniers jours ?

J’imagine qu’il y a des états qui étaient positifs et d’autres qui étaient un peu moins positifs voire négatifs.

Parfois ces états pouvaient durer une seconde, et d’autres pouvaient s’éterniser presque sur une journée.

Et des états pouvaient être intenses alors que d’autres pouvaient être faibles.

Ce qu’il y a c’est que les états sont en changement constant

Comment gérer ses états

Maintenant je vais vous poser cette question :

Et s’il était possible de choisir comment vous voulez vous sentir à un moment donné plutôt que de laisser ça à la merci des circonstances, qu’est-ce que ça vous fait ?

D’ailleurs je vous invite à vous abonner à la newsletter maintenant, si vous aimez ce genre de conseils et que vous voulez en être tenu au courant des actualités pour en recevoir régulièrement. 

Certains états sont agréables et recherchés justement parce qu’ils sont agréables et qu’ils sont puissants, qu’ils nous permettent de faire les choses et d’être aligné avec nos objectifs, nos valeurs.

Maintenant en étant à l’écoute, à l’instant présent, de ce qu’on ressent, en ce posant des questions, en tournant son regard, son attention vers l’intérieur, on peut vraiment être conscient de son état à un moment donné.

Et avec un peu d’expérience et d’entraînement ça devient presque naturel et on sait dans quel état on se sent.

Par contre, si on est toujours distrait par ce qu’il se passe à l’extérieur on peut vraiment être à la merci de ses états, ne pas comprendre ce qu’on ressent, ne pas être à l’écoute de ça, du coup on est inconscient de l’état dans lequel on se trouve.

Et pour gérer ces états, il faut d’abord passer par une phase d’être conscient de ce qu’on ressent pour déterminer ensuite ce qu’on veut ressentir. 

En fait nos états résument de nos pensées, de notre posture, et on peut apprendre à gérer ces états, à guider vraiment son système nerveux pour produire les états que l’on souhaite vivre et pas être à la merci des événements.

Car les pensées, notre physiologie, vont vraiment être le mécanisme de stimulation des réactions, qui va générer des états à l’intérieur de nous. 

Alors maintenant je vais partager avec vous comment faire pour changer d’état instantanément.

En effet, vous pouvez choisir de changer d’état instantanément et ça très simplement.

Et le fait de savoir ça, vous met déjà dans un état plus performant, n’est-ce pas ?

Ce qu’apporte le fait de pouvoir gérer ses états instantanément

Alors maintenant on peut se demander qu’est-ce que ça fait, qu’est-ce que ça apporte à une personne de pouvoir gérer ses états quand elle en a envie comme ça ?

C’est très simple : pouvoir gérer ses états c’est emprunter le chemin le plus court pour atteindre ses objectifs donc c’est quand même assez intéressant.

Ce qu’il y a c’est que ça passe par la faculté de maîtriser son conditionnement neurophysiologique et d’appréhender les choses sous un angle différent.

Ce sont les deux stratégies que vous pouvez utiliser pour changer votre état facilement. 

Expérience pour comprendre comment gérer ses états instantanément :

  • 1) Imager, les yeux ouverts ou fermés, que tout vos rêves sont anéantis, que c’est la pire journée du monde, que vraiment tout va mal.

Autour de vous, tout s’écroule.

Tous vos projets sont en faillites et prenez quelques instants pour être à l’écoute de vos ressentis et vraiment vous plongez dans cette situation où tout va mal et d’imaginer ce que vous ressentez.

Imaginez ce que vous voyez autour de vous et de visualiser tout ça avec un peu de précision.

  • 2) Et lorsque vous avez atteint cet état où vous ressentez que tout va mal, où vous imaginez le pire scénario du monde dans votre vie, tournez la tête et pensez à autre chose.

-Comme qu’est-ce que vous avez mangé ce matin au petit-déjeuner ?

-Qu’est-ce que vous avez fait hier soir ?

-Quel est le dernier film que vous avez regardé ?

En fait, ça va créer un état de rupture, le fait de penser à autre chose qui n’a rien à voir avec la situation dans laquelle vous vous êtes plongé.

Cela va créer une cassure de votre état.

C’est une phase qui est intéressante et facile à mettre en place pour briser un schéma et passer d’un état à un autre. 

  • 3) Une fois que vous avez fait ça, maintenant imaginez que tout va bien.

Enfilez vraiment le costume de vous-même lorsque vous avez réussi tous vos projets, lorsque vous avez atteint tout vos objectifs et vraiment concentrez-vous sur les petits détails qui font que vous avez atteint tout ça.

Concentrez vous sur ce que vous voyez autour de vous quand tout va bien, sur comment vous vous sentez quand tout va bien, prenez conscience vraiment de tous les petits détails en utilisant la précision de tous vos sens, de ce que vous voyez, entendez, ressentez et amplifiez vraiment les couleurs dans votre tête, amplifiez le son, amplifiez la température, tout ce qui peut vous aider à avoir plus de précisions et à rendre ça le plus agréable possible. 

Prenez quelques instants, pour vous plonger plus profondément dans cet état.

  • 4) Posez-vous une question neutre, sans charge émotive qui va casser cet état. 

***Récapitulation Pour gérer ses états instantanément, voici la marche à suivre :

Se plonger dans un état négatif, penser à quelque chose de neutre. Se plonger dans un état positif, penser à quelque chose de neutre. Et voir que l’état est rompu à chaque fois par une pensée qui vient court-circuiter l’état présent.

Seconde expérience sur la physiologie pour gérer ses états instantanément :

  • 1) Mettez vous dans une situation où vous n’êtes pas très à l’aise, en imagination, et soyez à l’écoute de vos ressentis, plongez vous un peu dans cette expérience.

Et lorsque vous êtes au moment où vous ressentez vraiment ce malaise.

  • 2) Levez vous d’un coup, courrez dans la pièce, sautez, criez, jouez et soyez à l’écoute de vos ressentis à ce moment-là.

-Qu’est-ce qu’il se passe ?

-Qu’est-ce qui a changé ?

-Qu’est-ce qui est différent ?

Forcément, ça va être dur de garder le même sentiment de malaise parce que vous avez activé votre physiologie d’une certaine façon.

Vous avez brisé le schéma, cette fois-ci non plus en changeant de pensée mais vraiment en changeant votre physiologie.

***Il s’agit ici de comprendre et montrer que d’une part, les pensées affectent nos états et d’autre part, la physiologie affecte nos états.

  • 3) Maintenant deuxième partie du deuxième exercice, c’est de vous allonger ou de vous mettre dans une position statique où vous êtes calme, relaxé, tranquille et vous imaginez que vous êtes à la plage, peut être à la montagne, dans un endroit qui vous inspire le calme, la sérénité et où vous êtes sur que vous ne serez pas dérangé.

Plongez vous dans cette situation mentalement.

Imaginez les petits détails, ce que vous pouvez voir, ce que vous entendez, et ce que vous ressentez.

  • 4) Et maintenant commencez à accélérer votre respiration, à soulever votre cage thoracique de plus en plus.

-Est-ce que la même sensation a la même intensité ?

-Est-ce que cet état a le même impact sur vous ?

-Est-ce qu’il a changé ?

Sûrement que oui. 

Finalement voici ce qu’il se passe lorsque l’on apprend à gérer ses états :

En fait, le fait de jouer avec la respiration, ça va avoir comme effet d’avoir du mal à garder son attention sur cette sensation de calme parce qu’à l’intérieur il y a des choses qui s’agitent.

Encore une fois ça montre qu’il est facile de changer et que la physiologie a vraiment un impact sur nos états.

Par contre, c’est vrai que si on est dans un état négatif et qu’on se met à courir, à sauter partout mais qu’il y a vraiment quelque chose qui nous affecte profondément, ça ne va pas forcément arranger les choses.

Ça va, peut être, casser l’état sur le coup mais ce n’est pas suffisant.

C’est pour ça qu’il est nécessaire de faire attention à nos émotions négatives et de découvrir quelle est l‘intention positive de cette émotion.

Parce qu’une émotion finalement c’est une façon qu’utilise notre corps pour attirer notre attention sur quelque chose.

C’est comme un message qui est envoyé à notre esprit pour nous dire :

« Hey il y a quelque chose là et ça mérite que tu y mettes un petit peu de concentration et un petit peu d’attention parce que c’est important. »

En fait, être à l’écoute de soi-même, c’est accueillir ses émotions, savoir où est-ce qu’elles veulent nous emmener et réagir à ce signal. 

C’est la fin de cette article, merci de votre lecture, pensez à mettre un « jaime » si l’article vous a plus, à bientôt !

***Si la PNL vous intéresse, je vous recommande de lire cet article qui synthétise les concepts principaux de cette discipline : Pouvoir illimité, le résumé du livre.

2 Comments

  • Ghislain

    Reply Reply 27/07/2017

    Bonjour,
    Je vous laisse se message pour vous dire à quel point, j’adore votre blog !
    Je suis également dans le milieu du développement personnel et dans le domaine de l’hypnose !
    je désire me lancer dans le blogging aussi et je suis ravi de voir qu’il n’y a pas que des copies mais belle et bien des personnes désireuses de faire bien et de booster les compétences avec de réelles apports !
    Merci
    Vous m’avez donné encore plus le désire de me lancer dans ce nouveaux challenge

    • Bonjour !

      Merci, ça fait chaud au cœur de lire un tel message 🙂
      Oui l’objectif est bel et bien d’apporter du concret aux lecteurs quitte à passer un peu plus de temps sur la rédaction.
      Je suis ravie d’apprendre que votre motivation à été accentuée par la découverte du blog, n’hésitez pas à me faire part de nom de domaine comme ça nous pourrons échanger plus facilement 😉

      A la prochaine !
      Maximilien.

Leave A Response

* Denotes Required Field