Comment convaincre son entourage avec 3 questions

Cet article va aborder les points suivants :

  • Pourquoi il est important de savoir comment convaincre
  • Si vous ne savez pas comment convaincre, voilà pourquoi
  • L’histoire après laquelle j’ai su comment convaincre
  • Comment convaincre avec ces 2 outils très efficaces
  • Résumé : Comment convaincre facilement en 4 étapes

Pourquoi il est important de savoir comment convaincre

Les raisons valables, ce que ça apporte dans la vie concrètement :

  • La communication est à la base de notre qualité de vie, en sachant comment convaincre, on rend plus confortable sa vie.
  • La capacité de faire agir quelqu’un est un talent qui permet d’associer vos idées à plusieurs personnes pour les concrétiser plus rapidement avec une plus grande ampleur.
  • Quel que soit votre profession, savoir convaincre est indispensable pour votre bien être, et selon la Carnegie Institute of Technology, 85% de votre succès serait lié à la faculté de communiquer, tandis que la connaissance techniques y contribuerait seulement de 15%.

Le mieux, c’est qu’il n’y a qu’une seule condition pour savoir comment convaincre, c’est le désir de s’améliorer et de bien s’entendre avec son entourage.

Comment convaincre facilement et efficacement

Si vous ne savez pas comment convaincre, voilà pourquoi

Ce que la plupart des gens utilisent pour convaincre les autres est une énumération directe et frontale d’arguments, qui sont liés à leurs propres valeurs et qui ne tiennent pas compte des valeurs de l’individu qu’ils essayent de convaincre.

Cela ne part pas d’une mauvaise intention, mais leur arguments sont fait pour les convaincre eux-même alors que chaque individu peut choisir de se rallier à une cause pour des raisons différentes.

Une approche trop directe peut donner l’impression à votre interlocuteur que vous ne respectez pas son libre arbitre, et que tout ce qui vous intéresse c’est que la balle soit dans votre camp. J’ai une question à vous poser :

Comment réagiriez-vous si je tentai de vous convaincre d’avancer dans une direction en vous jetant des noix pour vous influencer et vous motiver à avancer ?

Personnellement, je serais plus concentrer sur le fait que vous êtes en train de m’envoyer des projectiles plutôt d’être focaliser sur le fait que je dois prendre une décision vis à vis de quelque chose.

Une bonne communication s’appuie sur une explication claire, en prenant soin d’ajuster le contexte pour qu’il joue en votre faveur et surtout, en vous intéressant réellement, à ce que peut penser votre interlocuteur.

L’histoire après laquelle j’ai su comment convaincre

Il y a quelques années, lorsque j’avais une vingtaine d’années je n’étais pas trop verser dans la communication. J’étais sociable, je m’entendais avec beaucoup de personnes mais pour ce qui était de faire passer mes idées j’étais moins doué et lorsqu’il fallait convaincre c’était encore une autre paire de manche.

J’aimais bien être de compagnie d’autre personnes et passer du bon temps, mais des fois, je n’osai pas proposer ce qui me plaisais vraiment de faire. Le fait d’être en de bonne compagnie me suffisait. Parfois, lorsque la situation ne me convenait pas de tout, je me permettais de ne pas y participer sans avoir essayer d’exprimer ce que je pensais.

Jusqu’au jour où…

J’ai pris conscience que je passais à côté de ce que j’avais réellement envie, que je loupais des opportunités de réaliser mes projets où pire encore, que je participais à des projets que je n’aimais pas simplement pour ça convienne à tout le monde ou par peur d’être isolé.

Que s’est-il passé ?

Comme la soif d’apprendre asséchée ma gorge j’ai cherché de quoi m’abreuver en connaissance afin de développer la faculté inconsciente de savoir comment convaincre, faire passer mes idées et comprendre la personne avec qui j’échangeai.

J’ai alors lu tout ce que j’ai trouvé en terme de communication et j’ai adopté bien des principes qui permettent de crée de l’acceptation et de faire passer mes idées.

Ce qu’il y a pour vous ici, c’est une technique qui mêle 2 outil de la communication hypnotique.

Comment convaincre avec ces 2 outils très efficaces

Les 2 ficelles qui sont présentées ici sont :

  • Le yes set
  • Le métaprogramme de référence interne/externe

Ces deux outils liés ensemble sont très efficace pour peu que vous sachiez comment les intégrés naturellement dans une conversation.

1) Le yes set :

C’est la technique que Socrate lui même à soulignée dans l’antiquité. Il a découvert, que si on amenai une personne à dire oui, plusieurs fois à la suite en lui posant des questions évidentes qui sollicitai cette réponse, il acceptai plus facilement une proposition placée à la fin de cette séquence d’acceptation, car elle était liée aux questions précédentes et que l’esprit de l’interlocuteur était placé dans un contexte que favorise l’acception.

Voici un exemple de séquence d’acceptation possible :

-C’est plus reposant d’être assis sur cette chaise que de rester debout n’est-ce-pas ?

-Est-ce qu’il est 17h30 ?

-Tu as vu ce gros platane ?

-Il ne fait pas très beau aujourd’hui

-Si on n’allait au cinéma ?

Il y a deux possibilités d’utiliser et de comprendre la séquence d’acceptation :

-On peut ouvrir une personne à une suggestion en la plaçant un contexte qui favorise l’acception.

-On peut lasser une personne en posant une série de question qui engendre des réponses évidentes de telle sorte que lorsque vous allez proposer une porte de sortie (une suggestion) votre interlocuteur va la saisir pour quitter la routine ennuyeuse que vous avez crée avec le yes set.

2) Le métaprogramme de référence interne ou externe :

Mais qu’est-ce que c’est que ce mot ?!

Je vous rassure, c’est très simple à appliquer. Il faut juste retenir une question que vous poserai naturellement dans la conversation et être attentif à comment votre interlocuteur va formuler sa réponse.

Pour faire court et simple, le métaprogramme est un terme de la PNL qui définit la façon dont nous répondons à des sollicitations extérieures. En clair, c’est notre stratégie d’action vis à vis de quelque chose, cela correspond à ce qui provoque de la motivation et un désir de réagir concrètement.

Il existe des tas de métaprogrammes et nous allons aborder celui qui indique ce à quoi nous nous référons pour agir, être motivé.

Quand on dit « référence interne ou externe » cela traduit le fait que nous nous fions à ce que pensent les autres où à ce que nous ressentons à l’intérieur de nous même pour être convaincu que nous faisons « le bon choix ».

En effet, certains savent qu’ils ont réussi quelque chose ou fait un bon choix, car leur entourage (externe) les félicite pour les actions ou les décisions prises tandis que d’autres personne savent qu’elles ont réussi car à l’intérieur, elle sente un sentiment d’accomplissement (interne).

Voici un exemple :

  • Thierry à construit une terrasse et un abri dans son jardin. Sa famille le félicite pour son travail et Thierry sent qu’il a accompli quelque chose de bien et est alors satisfait.

Ici Thierry à un point de référence externe.

  • Dans un univers parallèle B, Thierry réalise la même chose et sa famille le félicite également, mais il sent qu’il aurait pu faire mieux, car il trouve que la pente de la terrasse pour l’écoulement de l’eau est un peu trop prononcée.

Dans ce cas, Thierry à un point de référence interne, car il se fit à ce qu’il ressent pour être satisfait de ses actions.

Tout cela est fort intéressant n’est-ce-pas ?

Mais comment savoir si la personne avec qui je suis en train de discuter utilise une référence interne ou externe ?

Pas de panique, il vous suffit de retenir la question suivante et de faire en sorte de la poser naturellement dans votre conversation :

Comment est-ce que tu sais que tu as réussi telle ou telle chose ?

Souvenez-vous en, c’est votre billet pour savoir comment convaincre la personne qui est en face de vous.

Soyez attentif à la façon dont cette personne va expliquer pourquoi elle sait qu’elle à réussi une chose. Elle fera référence à l’extérieur ou à l’intérieur.

Essayez avec votre entourage, c’est bluffant.

Bon maintenant que j’ai compris le yes set et que je sais reconnaître un point de référence interne ou externe je fais quoi ?

Votre question tombe à pique, j’y viens justement 😉

Lorsque vous savez qu’un individu utilise un point de référence interne par exemple, vous pouvez solliciter ce qu’il ressent, ce qu’il se passe à l’intérieur de lui pour le motiver à aller dans une direction et ce après avoir crée une séquence d’acceptation et placer votre suggestion.

Reprenons la séquence d’acceptation décrite plus haut :

-C’est plus reposant d’être assis sur cette chaise que de rester debout n’est-ce-pas ? (remarquer le lien entre le plaisir d’être assis et la salle de cinéma)

-Est-ce qu’il est 17h30 ? (Ici on peut faire allusion aux horaires)

-Tu as vu ce gros platane ? (bah quoi, il est quand même super gros :))

-Il ne fait pas très beau aujourd’hui (qu’est-ce qu’on peut faire quand il ne fait pas beau?)

-Si on n’allait au cinéma ? (Paf, votre suggestion passe déjà pas trop mal normalement)

(A ce stade tout ce qui vous reste à faire c’est d’utiliser le point de référence de votre interlocuteur.)

*Pour un point interne vous pouvez dire :

Tu sais très bien qu’on va se plaire au cinéma et que tu aime ça, qu’en penses-tu au fond ?

*Pour un point externe vous pouvez dire :

-Les autres m’ont dit qu’il y avait un super film à l’affiche ce soir, qu’en penses-tu ?

Pour conclure :

Je vous assure que si vous introduisez une séquence d’acceptation chez quelqu’un et que vous êtes à l’aise en utilisant sont point de référence, vous pourrez le motivé car vous prenez en compte la façon dont il réagit aux choses dans la vie, les mots pénétreront en profondeur et la personne se sentira comprise et en confiance, faites le test résultats garantis !

Résumé : Comment convaincre facilement en 4 étapes
  • Parler d’un sujet commun sur lequel on s’entend, poser la question qui fait ressortir le point de référence de votre interlocuteur.
  • Faire dire oui, 3 fois de suite, en utilisant la séquence d’acceptation qui consiste à dire des questions qui font dire oui immédiatement.
  • Placer votre suggestion, la chose à laquelle vous souhaitez que votre interlocuteur réagisse d’une certaine façon.
  • Utiliser la référence interne/externe, pour motiver la personne en faisant appel à son fonctionnement.

Bravo ! Vous savez maintenant comment convaincre efficacement, en quelques phrases et en respectant la personne à qui vous parler.

Vous apprendrez aussi à mieux connaître une personne en la questionnement sur la façon dont elle fonctionne.

Si vous voulez en savoir plus sur les métaprogrammes, vous pouvez consulter cette article, il y a un passage qui détail un peu plus le sujet : https://apprendre-lhypnose.fr/pouvoir-illimite/

Maintenant c’est à vous de jouer !

Leave A Response

* Denotes Required Field