Comment l’hypnose permet d’apprendre à apprendre

Si vous cherchez à apprendre à apprendre, c’est que vous avez sûrement déjà été dans un cas où vous étiez stressé, et vous deviez retenir des informations importantes. Dans cet article, nous allons voir comment optimiser la stratégie d’apprentissage avec un exercice pratique d’hypnose en fin d’article.

Les points abordés pour apprendre à apprendre :

  • Les conséquences de ne pas réussir à apprendre
  • Pourquoi apprendre par cœur ne sert à rien
  • Nos 5 sens pour apprendre à apprendre
  • Le trajet de la mémoire et comment s’en servir
  • Apprendre à apprendre sous hypnose en 7 étapes

Pourquoi apprendre par cœur ne sert à rien

Apprendre à apprendre grâce à l'hypnose

Si vous vous êtes reconnu dans la description plus haut et que vous voulez dépasser cet obstacle, c’est que vous êtes au bon endroit 😉

Par ailleurs, vous vous êtes pris de motivation pour effectuer cette tâche qui consiste à ancrer des informations dans votre esprit.

Il existe une question essentielle pour ce cas de figure :

Combien de temps avez-vous passé à apprendre et combien de temps pouvez-vous retenir ces informations ?

Peut être que l’information à retenir ne valait pas le coup d’être retenu pour une longue durée et vous vous êtes efforcé d’utiliser la répétition pour vous souvenir.

C’est comme cela que nous avons appris pour la plupart, à apprendre lorsque nous étions à l’école. Pourtant, cette méthode n’est pas infaillible et nous le savons.

Lorsqu’on dit « c’est la répétition qui fait le maître », je suis d’accord mais toutefois, cela peut être compris de plusieurs façons.

Premièrement, on peut comprendre que répéter répéter répéter, va tatouer des informations dans notre crâne.

Deuxièmement, on peut comprendre qu’à force de vagues lentes mais successives, l’eau parvient à éroder la roche de la connaissance.

Ainsi, ce qui diffère dans ces deux cas de figure, c’est la vitesse à laquelle on répète l’action. Dans le premier cas, on veut retenir sur une courte période, dans le second, on prend le temps d’agir continuellement.

Finalement, il est important de prendre conscience que vitesse et précipitation sont deux choses qui provoquent des résultats très variés.

Nos 5 sens pour apprendre à apprendre

Tout d’abord, sachez qu’en programmation neuro linguistique, l’on considère les étapes de l’apprentissage en 4 étapes.

Avant de s’intéresser à quelque chose, on est inconsciemment incompétent. Ensuite on décide de s’intéresser et on devient, consciemment, incompétent. A force d’efforts, on devient ensuite, consciemment compétent. Finalement, on finit par devenir inconsciemment compétent.

Comme j’aime illustrer mes idées d’histoires, voici une petite anecdote :

Lorsque je faisais mes études supérieurs artistiques, je devais passer des examens d’histoire de l’art deux fois par an.

Par ailleurs, j’avais une quantité de travail très importante pour d’autres matières que je préférais, la réalisation d’objets en cours pratique.

Nous étions tous prévenus longtemps à l’avance pour les examens et comme d’autres, je n’étais pas toujours le plus présent dans l’amphithéâtre des cours théoriques. Je préférais passer mon temps en atelier à réaliser des objets.

A chaque fois, lorsque nous étions à deux jours des examens, c’était la panique. Il fallait récupérer un cours complet pour réviser, trouver un compagnon pour se motiver à réviser et lutter pour rester concentrer suffisamment longtemps pour retenir quelque chose.

J’ai toujours fonctionner comme ça, j’ai eu des notes suffisantes juste pour qu’on me laisse tranquille avec les rattrapages et j’ai limiter la casse par que j’avais une technique « qui marchai ».

Aujourd’hui je n’ai rien retenu de toute cette matière pourtant passionnante. J’ai utiliser seulement ma mémoire à court terme mais pourtant j’ai réussi.

L’astuce consistait à recopier les cours moi-même, et je discutais avec d’autres personnes de la matière. Jusque là rien de révolutionnaire me direz-vous.

Finalement, j’ai compris plus tard en découvrant l’hypnose et la programmation neuro linguistique. C’est en faisant pénétrer l’information par nos 5 sens, que nous nous imprégnons facilement d’informations et que nous les retenons. Enfin, j’avais découvert comment apprendre à apprendre.

Solliciter ses 5 sens pour absorber des informations comme une éponge :

Premièrement, comment appréhendons-nous notre environnement ?

Avec 5 ouvertures sur la réalité, le monde extérieur. Ce sont les 5 sens.

Vous savez peut être que lorsque nous discutons avec une personne, 7% des mots constituent la communication. Vos autres sens vous renseignent inconsciemment pour vous aider à comprendre mieux.

Par ailleurs, si vous voulez retenir des informations, et que vous ne sollicitez que votre ouïe en écoutant les cours en audio par exemple, vous vous privez des 4 autres sources d’informations. Cela peut faire gagner du temps, mais si l’ouïe n’est pas votre sens dominant (comme moi) vous ne retirerez pas l’essence des informations.

Aussi, pour apprendre et ancrer quelque chose, il faut voir, écouter, sentir, goûter et manipuler l’information pour qu’elle soit la plus complète possible. Une autre information utile à savoir c’est que nous disposons d’un sens dominant, un sens qui capte plus que les autres. C’est sur ce sens que vous pouvez vous appuyez pour apprendre.

Ainsi, mes sens dominant sont la vue et le toucher, c’est pourquoi pour bien comprendre les choses, j’ai besoin de voir et de me représenter visuellement les choses. Par la suite, je traduis cela sous forme de dessin par exemple ou un exercice pratique pour solliciter mon sens kinesthésique.

La façon dont je travaille mes cours à présent :

Bien que j’ai terminé mes études supérieurs depuis un moment, je continue à étudier. J’effectue une formation en acupuncture.

Cela représente beaucoup de travail et j’ai d’autres projets sur le côté.

C’est pourquoi lorsque je travaille à mes cours, j’essaie de représenter un texte sous forme de dessin. Aussi je m’enregistre et je m’écoute par la suite. J’explique également à ceux qui s’intéressent, ce que j’apprends pour faire circuler l’information en dehors de moi et vérifier où j’en suis.

Le résultat ?

Je divise mon temps de travail par 3 ! Car j’utilise une stratégie d’apprentissage en fonction de ma personnalité. C’est ce que je vous recommande de faire également. Nous continuons tous d’apprendre, tout au long de notre vie, avoir notre propre méthode optimisée peut s’avérer fort intéressant.

Le trajet de la mémoire et comment s’en servir pour apprendre à apprendre

Pour compléter l’apprentissage par tous les sens, il peut s’avérer également très utile de connaître le trajet qu’effectue les informations absorbées par ces sens pour intégrer notre mémoire.

Comme vous allez le constaté c’est très simple, même s’il existe différents types de mémoires et que ça à l’air complexe au premier abord.

  • Premièrement, les sens captent des informations (stimuli externes) et les envoient à la mémoire sensorielle.
  • Deuxièmement, la mémoire sensorielle conserve les informations quelques millisecondes, et transmet à la mémoire à court terme si c’est important.
  • Troisièmement, mémoire à court terme garde l’information quelques secondes et transmet à la mémoire à long terme après quelques répétitions.
  • Quatrièmement, mémoire à long terme conserve durant des heures, jours, semaines, mois, années selon l’importance, le sentiment associé et son intensité et le rafraîchissement de l’information.
  • Cinquièmement, la mémoire à long terme est constituée de trois parties. La mémoire épisodique (épisodes de la vie), la mémoire procédurale (les étapes à faire), la mémoire sémantique (les connaissances).
  • Sixièmement, l’hippocampe construit un réseau neuronal pour graver l’information et crée un chemin pour y revenir lorsque c’est nécessaire.

Pour résumé simplement (et répéter l’information pour l’ancrer ^^), nous avons 3 mémoires et la plus longue mémoires à elle même 3 mémoires.

A chaque fois que l’information est transmise d’une mémoire à une autre, elle est conservée une peut plus longtemps si on respecte la chose qui permet de « passer » d’une mémoire à l’autre.

Voici quelles sont ces nécessités qui vous permettront d’apprendre à apprendre facilement :

  • Pour la mémoire sensorielle, il s’agit du degrés de pertinence de l’information et de l‘attention qu’on lui porte.
  • Par ailleurs, pour la mémoire à court terme, il faut répéter quelques fois cette information et y associer un sentiment intense.
  • Finalement, pour la mémoire à long terme, il faut rafraîchir et utiliser l’information de temps en temps pour la conservée. Plus on sollicite cette information directement, plus l’hippocampe consolide le réseau neuronal qui y est associé.
Apprendre à apprendre sous hypnose en 7 étapes

IMPORTANT :

Avant d’effectuer l’exercice suivant, je vous conseille de prendre le temps de bien lire, comprendre et visualiser le chemin de la mémoire juste au dessus, vous allez en avoir besoin pour l’exercice suivant.

(Pensez que les sources de distraction : téléphone etc… peuvent vous déranger pendant votre séance)

  • Premièrement, déterminez votre objectif (voir cet article, partie : ce qu’il faut absolument savoir pour comprendre comment se concentrer – 1) déterminez vos objectifs).
  • Deuxièmement, Entrez en transe hypnotique (vous pouvez utiliser cette vidéo ou d’autres de la chaîne si vous ne savez pas comment faire) .
  • Troisièmement, Créez un ancrage pour soutenir votre concentration lorsque vous en avez besoin. (pour créer un ancrage en hypnose, référez-vous à cet article)
  • Quatrièmement, sortez de transe en utilisant un décompte par exemple et imprégnez vos 5 sens d’informations que vous voulez mémoriser et reliez-les en vous demandant à quoi vous pouvez associé cela dans ce que vous connaissez déjà. Si votre concentration baisse durant cette étape, utilisez votre ancrage de concentration.
  • Cinquièmement, repartez en transe (vous pouvez créer aussi un ancrage en début de séance pour retourner en transe plus rapidement). Visualisez un film dans lequel toutes les informations que vous voulez mémoriser empreinte le chemin décrit pour traverser toutes les mémoires et s’inscrire dans la mémoire à long terme profondément. (c’est une schématisation qui va aider votre inconscient à retenir profondément les informations associées). Générer une émotion intense d’accomplissement pour appuyer ce travail intérieur.
  • Sixièmement, faites vous une suggestion post hypnotique avec signaling du genre « A présent, l’inconscient à appris et continue son travail durant les jours, et les semaines qui suivent, pour consolider le travail qu’il a effectué ».
  • Septièmement, ressortez de transe hypnotique. Passez à autre chose et quelques heures plus tard, faites un exercice d’application (car la pratique est forme de la théorie la plus avancée). Ainsi, assurez-vous que vous avez bien atteint votre objectif et que le réseau neuronale dans votre mémoire à long terme est fiable.

Vous pouvez également discuter avec quelqu’un et placer vos connaissances pour voir si vous arrivez à vous faire comprendre par un néophyte. Si c’est le cas c’est que vous avez pu adapter votre discours de manière simple et que vous avez réellement ancrer ces informations au plus profond de votre inconscient !

PS : Si vous avez lu et tester l’exercice proposé dans cet article, c’est sûrement que vous cherchez à optimiser vos capacités de productivité. Aussi, je vous recommande cet article « l’art d’aller à l’essentiel » que j’ai trouvé fort intéressant sur le sujet 😉

N’hésitez pas à partager vos impressions, conseils et/ou expériences dans les commentaires juste en dessous,

A bientôt !

Leave A Response

* Denotes Required Field