Comment équilibrer sa vie avec 5 principes intemporels

Comment équilibrer sa vie avec 5 principes intemporels

– Équilibrer sa vie –

Sommaire :

  • Qui suis-je pour vous parler d’équilibre ?
  • Quelles sont les causes et les conséquences d’une vie déséquilibrée
  • L’équilibre est-il une question de point de vue ?
  • Ce que font les gens pour chercher à équilibrer leur vie
  • Les 5 principes issus de la communication et de l’énergétique pour équilibrer sa vie
  • Ce qu’il faut retenir pour équilibrer sa vie

 

***Cet article participe à un évènement inter-blogueur sur le thème “équilibrer sa vie”.

Cet évènement à été lancé par Sarah Chêne du blog jemeliberedustress.com Je vous invite à aller y faire un tour pour découvrir les autres participants qui ont également écrit leur article, pour partager leur vision autour de ce thème. Vous trouverez un article synthétique sur son blog qui résume les différents points de vue de tous les participants avec des liens pour accéder aux sources.

Je vous souhaite une excellente lecture !

Comment équilibrer sa vie

 

Qui suis-je pour vous parler d’équilibre ?

– Équilibrer sa vie –

Laissez-moi me présenter, je m’appelle Maximilien Carlier, je suis hypnothérapeute et j’étudie l’énergétique traditionnelle chinoise (acupuncture).

Alors autant vous dire que l’équilibre, c’est un sujet qui me plaît !

Maintenant que les présentations sont faites, c’est partit !

 

Quelles sont les causes et les conséquences d’une vie déséquilibrée

– Équilibrer sa vie –

 

Permettez-moi de commencer avec cette anecdote qui concerne un jeune homme d’une vingtaine d’année :

« Étudiant en art, cette personne découvre la vie et réalise ses expériences pour se construire.

L’art est une passion pour ce jeune homme et il ne compte pas les heures passées en atelier pour créer, dessiner, construire des prototypes artistiques et autres activités créatives. Tout porte à croire que cette personne est épanouit.

Pour lui, le plus important, c’est de réussir ses études pour faire un métier qu’il aime. La liberté que lui procure les études artistiques lui permettent de modeler son emploi du temps selon ses envies.

En gros, tant que son travail est fait dans les temps, il ne doit rendre de compte à personne. Le rêve me diriez-vous ?

Pas tout à fait. Les heures de travail filent et défilent, et le jeune homme plongé dans ses projets relève souvent la tête pour s’apercevoir qu’il est éclairé par les premières lueurs du jour.

Parfois, il est tellement absorbé par ce qu’il fait, qu’il oublie la faim, il oublie l’heure et les mois passent, les années se succèdent et il commence à fatiguer.

Le rythme qu’il suit est structuré, en quelques sorte équilibré si on veut.

Il y a le travail, les résultats produits, et la détente, le temps avec les amis, les rencontres…

Sauf que,

en quelques années, le rythme éreintant de travail, les heures passées en atelier sur des machines, dans le bruit, dans la poussière commencent sérieusement à se faire pesantes.

Pourtant chaque heure est un régal, car le jeune homme fait ce qu’il aime.

Mais il fatigue, il en vient à déprimer parfois sans s’en rendre compte.

Et l’alternance entre périodes de travail et soirées embrouille son esprit, et un jour il s’aperçoit qu’il ne peut pas continuer comme cela car en a peine quelques années, il se sent fatigué et en vide d’énergie. »

Ce jeune homme, c’est moi, lorsque j’ai fait mes études de design artistique, entre 17 et 22 ans.

Il m’a fallut aller vers un extrême pour avoir des prises de conscience, et comprendre que l’équilibre est régit par des lois, et que ces lois sont visibles tout autour de nous en permanence.

 

L’équilibre est-il une question de point de vue ?

– Équilibrer sa vie –

 

Nous pouvons penser que l’équilibre est une question de point de vue, qu’il est différent selon les individus et que tant que l’on est heureux et que l’on vit correctement, alors tout va bien.

C’est peut-être vrai dans le contenu, mais la forme de l’équilibre elle, reste la même.

Nous appréhendons notre réalité avec nos sens, et ce que nous nous en représentons est conditionner par notre faculté à percevoir.

Pourtant, il paraît presque évident que nous nous situons dans un monde de contraste, et que ce contraste nous permet d’évaluer les choses.

Par exemple, il y a le jour et la nuit, la femme et l’homme, le feu et l’eau, le ciel et la terre. Tout cela semble suivre un rythme et des caractéristiques qui demeurent identiques avec le temps.

D’ailleurs, le temps nous permet de percevoir le mouvement d’un contraste vers l’autre et de former des hypothèses pour se servir de ces lois et améliorer notre condition de vie.

Concrètement :

Imaginez une planche sur un ballon avec quelqu’un dessus. Cette personne va chercher la compensation de ses propres mouvements par d’autre mouvements pour trouver son équilibre.

En d’autres termes, il va chercher un déséquilibre, équilibré.

 

Ce que font les gens pour chercher à équilibrer leur vie

– Équilibrer sa vie –

Lorsqu’une personne sent un déséquilibre dans sa vie, il devient alors difficile de revenir juste « au milieu », une personne aura tendance à aller soit à fond dans son déséquilibre pour mieux « rebondir » et accéder plus facilement à une sorte de stabilité qui lui convient.

Soit alors, elle aura tendance à aller dans l’extrême inverse, pour compenser mais l’opposé symbolise aussi un déséquilibre.

Et c’est normal, car l’équilibre ce n’est pas une chose qui nous est naturelle.

Regardez un être humain marcher, sous un certain angle, on peut dire qu’il compense une chute en faisant un pas pour avancer. Il retrouve un équilibre en se mettant en déséquilibre.

La vie est faite de mouvement, s’il y a équilibre parfait, alors il n’y a pas de mouvement et pas de création.

Observez un homme et une femme l’un en face de l’autre. S’il n’y a pas de mouvement, alors il n’y pas de création possible.

Alors en fait, en cherchant l’équilibre, on essaie d’aller contre la nature ?

Et oui ! En fait, l’équilibre, c’est plutôt un mouvement vers une direction suivis d’un autre mouvement compensatoire qui rectifie la trajectoire pour se rapprocher du centre et aller dans l’extrême inverse.

Exemple :

Imaginez un bateau, vous n’avez qu’une seule rame et vous voulez aller tout droit. Vous allez donner un coup de rame à gauche et un à droite, et à chaque fois compenser le fait que vous dévier de votre trajectoire en mettant un coup de rame de l’autre côté pour équilibrer.

A présent que nous avons définit la notion d’équilibre ensemble, voyons comment nous pouvons utiliser ce dont nous disposons pour profiter le plus possible de la vie, conserver un maximum sa santé tout en vivant des expériences intenses !

 

Les 5 principes issus de la communication et de l’énergétique pour équilibrer sa vie

– Équilibrer sa vie –

 

  1. Les lois universelles du mouvement

Vous connaissez tous le Yin/Yang je suis pose, mais je suis presque certain que vous ignorez qu’il s’agit d’une mise à plat d’un symbole en perspective.

Je m’explique, le Yin/Yang est représenté par un cercle avec un « S » à l’envers qui délimite 2 parties dans lesquelles on retrouve un point de son opposé.

A vue d’œil, ces 2 parties ont l’air égales. Mais ce n’est pas de le cas !

En fait, ce symbole représente la dualité et la complémentarité des énergies qui sont à l’origine du mouvement vers la création.

Dans l’univers, on retrouve les proportions suivantes :

1/3 Yin pour 2/3 Yang, ce qui fait que la partie blanche du symbole, est en réalité deux fois plus importante que la partie noire.

Ceci est très important car cette partie supplémentaire est l’énergie qui permet d’amorcer le mouvement du TAO. En d’autres termes, c’est cette portion de Yang en plus qui permet d’actionner le roue du Yin/Yang.

On les retrouvent partout, car le Yin/Yang est un filtre que l’on superpose à sa perception, c’est un référentiel pour comprendre et prévoir les mouvements naturels, car tous est en mouvement.

Ce qui fait que l’équilibre universel est un déséquilibre équilibré, et en mouvement continue.

Donc, inutile de chercher un équilibre parfait dans sa vie, c’est anti-naturel, pour que les choses aillent dans le bon sens, il suffit d’alterner les périodes d’activité et de repos.

On retrouve ce principe partout, regarder pour le sommeil par exemple, une personne dort en moyenne 8h pour 16h d’éveil afin d’avoir un équilibre, ce qui colle parfaitement avec les proportions du Yin/Yang.

 

  1. Choisir et intégrer des habitudes pour atteindre ses objectifs

Lorsque je dis « l’équilibre », on peut se poser la question :

« L’équilibre de quoi ? »

En effet, chercher l’équilibre sans parler de contexte est incohérent. C’est pourquoi, une personne qui n’a pas d’objectif clair et qui cherche à équilibrer sa vie risque de perdre son temps.

Pire, elle risque d’avoir la sensation de ne jamais pouvoir atteindre cette équilibre, car au final il n’a aucun indicateur qui lui permet d’avoir conscience de ses résultats.

C’est quoi il est nécessaire de se fixer des objectif et pour cela, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

-Qu’est-ce que je veux réellement ?

-Quelle est l’intention derrière cet objectif ?

-Qu’est-ce que le fait d’atteindre cet objectif va m’apporter ?

-Comment je vais m’apercevoir que j’avance et que j’ai atteint ce que je veux ?

-Quelles sont les situations, les comportements, les idées dans lesquelles mon objectif va avoir un impact d’évolution ?

-Est-ce que le fait d’atteindre cet objectif va avoir un effet négatif sur quelqu’un ou quelque chose ?

-Quelles sont les ressources dont je dispose pour atteindre cet objectif ?

Ces questions vont permettre d’avoir un objectif, précis, positif, ayant suffisamment de valeur pour crée un élan de motivation.

 

  1. Avoir des valeurs claires comme garde fou

Bon okay, jusqu’ici nous avons vu comment l’idée de « l’équilibre » peut être perçue pour nous faciliter les choses, comment inscrire cette idée dans un contexte en ayant un objectif précis à atteindre, maintenant, il est temps de parler de ce qui compte pour vous.

Lorsque vous avez des valeurs claires, cela constituent votre structure d’une part de ce qui est important pour vous, et d’autre part ce qui est inacceptable. (Vous le voyez le Yin/Yang là?)

Ainsi, les valeurs sont des barrières qui lorsqu’elles sont alignées avec vos objectifs, constituent à la fois des réserves de motivation et des gardes fous, qui vous feront avancer tout en maintenant votre cap dans la bonne direction, sans avoir à vous poser tout le temps des questions.

Simplement, comme tout évolue, les revoir de temps à autre permet d’être certain que ce que vous faites compte toujours autant et si ce n’est pas le cas, d’ajuster vos objectifs en fonction.

 

  1. Préserver son énergie vitale

En termes d’énergétiques, nous avons 3 sources qui constituent notre énergie vitale.

Il s’agit, de l’air, de la nourriture, et du capital dont nous disposons dès la naissance issue de nos parents.

1) 3 sources seulement… C’est pourquoi j’ai la croyance que confier à d’autres la responsabilité de son alimentation est un risque plutôt osé, quand on sait qu’a part cela et l’air, notre énergie vitale n’a pas d’autres apports.

Car le sommeil n’est pas un énergie, c’est un processus d’entretien.

Le must en termes d’alimentation est de manger des fruits et légumes de saison qui ont mûries au soleil.

2) L’air est notre seconde source d’énergie. La respiration, c’est comme une pompe qui alimente le sang en oxygène et le cerveau.

Un proverbe chinois dit : « Qui respire petitement, vit petitement. »

C’est pourquoi, la respiration profonde, abdominale, qui sollicite complètement la capacité pulmonaire est une compétence gratuite à développer, qui fait la différence si vous observez cela sur toute une vie.

Imaginez quelqu’un qui respire complètement sur toute sa vie, et une autre qui n’utilise que la partie haute de ses poumons par exemple.

La quantité d’oxygène absorbée va être très différente et cette différente symbolise la nourriture qui vous envoyez à votre cerveau.

3) L’énergie issue de nos parents, elle, ne fait que décroître avec le temps, c’est une bougie qui se consume et que économisons avec l’air et l’alimentation. (Et on retrouve une nouvelle fois ce côté 1/3 ; 2/3 de mouvement du Yin/Yang 😉 )

 

  1. Nourrir ses pôles énergétiques

Vous connaissez cette expression qui dit : « Je suis centré » ?

Peut être qu’il y a plusieurs façons d’en parler, et voici ce que je vous propose :

Vous avez entendu parler des Chakras je suis pose, mais si je vous dit qu’on peut faire l’analogie avec les glandes endocrines, vous en dîtes quoi ?

En effet, les 7 chakras situés le long de l’abdomen sont situés au niveau de ces glandes et génèrent un équilibre énergétique.

Voyons à quoi cela correspond, en partant du bas vers le haut :

-Les glandes sexuelles

-Les glandes surrénales

-Le thymus

-La glande thyroïde

-L’hypophyse

-La glande pinéale

Ces « pôles » renvoient à une facette de la vie qu’il est nécessaire d’entretenir pour maintenir en équilibre et préservé ainsi sa santé.

C’est pourquoi, il est recommandé d’avoir une activité sexuelle épanouissante, de préservé son énergie vitale des reins.

D’avoir une alimentation saine, d’exprimer ses émotions, de développer sa communication, de nourrir sa pensée/mémoire/sagesse/intelligence, et d’établir un lien avec son intuition.

Avec cela, vous pouvez vous sentir en pleine forme et accomplir ce que vous voulez.

 

Ce qu’il faut retenir pour équilibrer sa vie

– Équilibrer sa vie –

 

L’équilibre est un déséquilibre équilibré…

Hein ?

Oui, l’idée de l’équilibre concerne différent niveau de vie. On parle d’équilibre mental, dans la santé, et aussi d’équilibre émotionnel. Et entre tout cela, il y a encore un équilibre à définir et à installer.

Pour s’y retrouver il faut toujours partir d’une référence et observer, dans cette référence si l’équilibre suit les lois de l’univers.

Le signe Yin/Yang est connu de tous, mais les lois qui en découlent beaucoup moins. Et pourtant, le Yin/Yang est comme un prisme qui permet de savoir ou est-ce que l’on se situe, dans un référentiel donné.

Car le Yin/Yang s’applique à tout, et tout le temps.

Mais les lois universelles c’est bien, par contre si je vous dit que vous DEVEZ faire ceci ou cela, ça risque de moins vous plaire.

Je ne sais pas vous, mais moi je préfère le plaisir à l’obligation.

C’est pourquoi, nous avons la liberté de décider du sens que nous donnons aux choses, le libre arbitre.

Vous vous souvenez de la phrase de Lewis Carroll ? Celui qui à écrit « Alice au pays des merveilles » ?

« Si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche de lui en donner un ? »

En d’autres termes, vous pouvez définir votre vie dans les termes qui vous sont propres et agir en suivant les lois de l’univers pour faire durer le plaisir autant que vous le voulez.

Et si jamais ça s’arrête, c’est pour que quelque chose d’autre commence alors profiter de la vie, finalement, c’est tout ce que nous avons.

 

Merci pour votre lecture et à bientôt !

3 Comments

  • Virginie

    Reply Reply 01/03/2017

    Salut Maximilien,
    J’ai été très surprise par les rations 1/3 – 2/3 du ying et du yang, comme le sommeil et l’alimentation entre autres.
    Je fais partie de ces personnes qui passent d’un extrême à l’autre pour trouver l’équilibre, j’explore les polarités de l’être humain 😉

    • Salut Virginie,
      oui j’ai eu la même réaction lorsque j’ai découvert cela pour la première fois et j’ai beaucoup aimé tester ces idées pour voir l’impact qu’elles peuvent avoir au quotidien et je trouve cela fascinant.

  • Helene

    Reply Reply 28/02/2017

    Bonjour Maximilien,

    Voici une bien belle démonstration sur ce qu’est la notion d’équilibre.
    Tout semble équilibre dans l’univers : les éléments naturels, les saisons. Cependant l’être humain, même si il est équilibre dans sa constitution : os, muscles, organes…il lui reste un gros travail à accomplir pour se garder en équilibre dans ses actions comme ton histoire nous le démontre. Nous restons libres de conduire notre vie vers un équilibre qui nous convient. Bref, cette histoire d’équilibre déséquilibre ma pensée, mais j’en suis ravie et merci de bousculer mes neurones.

Leave A Response

* Denotes Required Field